Chronique bouffe

J’avais dit à certaines personnes que j’étais un peu craintive d’aller en Italie et en Sicile à cause de la nourriture et compte tenu de mon opération à l’estomac le 27 février dernier (déjà 4 mois!). J’ai perdu 40 livres (18 kg) à date et comme il me reste encore quelques kilos à perdre, je n’aurais pas aimé revenir avec des kilos en plus. Bonne nouvelle : j’ai dû encore maigrir durant le voyage car je suis un peu « lousse » dans les vêtements que j’avais en partant et je devrai probablement donner le linge que j’ai gardé sur le bateau pour la même raison.
Dépendamment du type de voyage que vous faites (grands hôtels, location d’appartement avec cuisinette et supermarché à proximité ou en bateau dans les ports), l’alimentation sera différente. Voici mon expérience.
Mis à part un ou deux hôtels où nous sommes allés et où la bouffe était exceptionnelle et plus internationale, il ne faut pas se leurrer. En Italie et en Sicile : pizza, pizza, pizza, pâtes, pâtes, pâtes, paninis, paninis, paninis se retrouvent partout. La pizza ici c’est comme les frites ou la poutine au Québec. Difficile de l’éviter. À moins de trouver un méga-marché quelque part, comme j’ai dit dans une chronique précédente, les petits mercatos de quartiers n’ont que le nécessaire. Il faut composer avec.
Pour quelqu’un qui surveille son alimentation comme moi, je dois avouer que je m’éloigne facilement des nombreuses tentations qu’offre la gastronomie italienne : les pâtisseries sont légion et les gelatos savoureuses. Je n’ai pris qu’une gelato au chocolat et citron hier et j’en ai donné le quart à Serge. Une chance qu’il est là pour terminer mes plats. Quant aux pizzas, elles sont différentes de celles vendues au Québec. J’évite celles avec des charcuteries et me contente d’une pâte garnie d’une sauce tomate et d’un peu de fromage rehaussé d’épices. Le guide Michelin que nous avons propose toujours de succulentes gâteries mais j’évite de lire cette section!
La composition des menus de restaurants va comme suit :
Antipasti (hors-d’œuvre) : beaucoup de Carpese (tomates et mozzarella fraîche que je privilégie), bruschetta, carpaccio, insalata di mare, prosciutto et melon, etc. L’assiette est toujours copieuse.
Primo piatto : qui sont des pâtes de toutes sortes.
Secondo piatto : viande ou poisson. Généralement copieux et rarement servi avec une garniture.
Si vous désirez des légumes, il faut les demander à part et le plat est aussi copieux que tout le reste et s’appelle « Contorno ».
Dolce, frutta : le dessert : tiramisu, crostata (tarte aux fruits), panna cotta (crème cuite) ou spécialités italiennes. Je n’en commande jamais et me contente d’un secondo piatto que je ne termine généralement jamais et qui aboutit du côté de Serge.
L’eau est servie en carafe et il me faut préciser de l’eau plate (naturale) car les gaz dans les boissons me sont interdits. Le vin est bon et peu cher ici.
Différentes appellations pour les établissements :
Ristorante : cuisine élaborée dans un cadre élégant.
Trattoria et Osterie : plus petite et souvent de gestion familiale, propose une cuisine authentique à prix plus abordables. Essayez-les, ça vaut le coup.
Cafeteria, Tavola Calda ou Gastronomia : Vendent souvent des paninis ou buffets bon marché au coin des rues. C’est là que j’ai vu le sens du mot gastronomique que j’avais vu l’autre jour. Nous avions lu qu’ils vendaient des pizza gastronomia. En fait, c’était plutôt un établissement genre buffet qui vendait des pizzas pour emporter! Pas du tout le même sens que nous donnons à gastronomie!
Dans les établissements, le pain est compté à part. On le met sur votre table et il vous sera chargé si vous en prenez. Le service est compris dans l’addition mais les pourboires sont bienvenus.
Dans les supermercatos, privilégiez la bonne mozzarella dans son jus, en boule. Elle est divine avec des tomates et de l’huile d’olive. À mon retour, je n’achèterai plus de mozzarella en brique et sans personnalité. Je n’ai pas trouvé de pain de blé encore. Je me contente parfois d’un pain farci au jambon et fromage ou d’un carré de pizza tomates mais j’essaie de restreindre. Le poisson est souvent servi entier. Les aubergines et courgettes (zucchini) dans l’huile d’olive mais c’est bon pour la santé! Difficile de savoir cependant le pourcentage de gras des fromages, je les restreins. Les yogourts Activia existent ici mais je n’ai pas trouvé de 0 % de gras, donc je les prends avec fibres. Je ne peux pas faire ma salade de pois chiches avec les mêmes ingrédients ici mais je la compose de concombre, oignons, pomme verte, arachides et j’y ajoute une bonne huile d’olive et du vinaigre balsamique. Les poitrines de poulet que nous avons trouvées sont souvent géantes (je ne sais pas avec quoi ils les engraissent). Je n’ai pas acheté de viande car je n’en mange presque plus depuis mon opération. Nous avons visité des marchés à ciel ouvert et la viande est étalée en pleine chaleur, ce qui m’a écoeurée. Serge en mange parfois dans les restos et il n’est pas malade, mais je privilégie plutôt les poissons frais.
J’ai vu un ou deux McDo mais je n’y vais pas. Sur les terrasses, je commande des thés glacés au citron sans gaz car ils arrivent parfois en cannettes et il faut surveiller. On déjeune sur le bateau car les pâtisseries offertes dans les restos ne me conviennent pas. Les œufs sont faciles à trouver et toujours frais. J’ai trouvé de rares barres tendres mais elles sont insipides. J’en mange parfois lors de longs trajets en bus pour rassasier ma faim en attendant le prochain repas.
Certains itinérants essaient de vous vendre des images saintes et autres gogosses aux terrasses mais ils sont chassés par les serveurs. Donc, généralement, on ne se fait pas déranger. Les gens dînent entre 13h et 14h30 et soupent après 20h30, ce qui est trop tard pour moi. Si on veut aller dans un restaurant le soir, j’essaie de manger un petit quelque chose avant.
En d’autres temps, j’aurais goûté à toutes les spécialités et douceurs italiennes mais je ne fais pas moins un beau voyage pour autant. J’ai appris à écouter mon estomac et je ne m’en porte pas plus mal!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s