Chronique du Capitaine 2022-18 :  Retour à la maison 

Dimanche 14 aout 2022

Je suis à l’hôtel à quelques pas de l’aéroport de Copenhague. J’ai décidé de me gâter et de me rapprocher de mon point de départ pour le retour à la maison. Eh oui, ça fait 83 jours que je suis parti de la maison! Bien content de revenir mais je travaille déjà sur mon prochain voyage dont vous pourrez suivre le progrès autant en préparation que lorsque je le ferai avec Nomade l’an prochain.  

Que retenir? La Scandinavie est à voir autant pour les gens que pour la nature, les paysages et les bateaux car il y en a. Le Danemark a un paysage plutôt plat, pas vraiment de montagnes. La Norvège, bien au contraire, de la roche partout et des montagnes, ne pas s’y aventurer sans cartes et demande une attention constante. La Suède, pour ce qui est de sa côte Ouest, se divise en deux parties : la première au Nord, semblable à la Norvège et la partie sud plus proche du Danemark. 

Beaucoup de vélos, les gens sont bienveillants, polis, respectueux. Ici le piéton, le vélo, l’auto, ont tous leur place, pas de klaxon. Peu de gens portent le casque de vélo, mais presque tous portent le gilet de sauvetage pour entrer et sortir des marinas. En parlant des marinas, il y en a beaucoup. On peut rarement faire plus de 20 milles sans voir une marina, souvent beaucoup moins et elles sont rarement petites. Pour vous donner une idée une marina d’une centaine de places est petite. Dans les marinas du Danemark, de façon générale, on se glisse entre deux pieux où l’on passe une amarre pour l’arrière du bateau et deux autres amarres pour retenir le nez au quai. Beaucoup de marinas n’ont pas de quai réservé aux visiteurs, si une place est disponible il y aura un signe vert sur le quai sinon il sera rouge. Rarement on rencontre le maître du port. Généralement il y a une distributrice automatique en langage danois, allemand et anglais. Il est souvent indiqué que nous avons une heure pour payer notre billet sinon on pourrait avoir à payer entre le tarif et demi ou double tarif. Pour la Norvège les choix d’accostage varient, il y a peu de quasi sur les côtés, par contre parfois il y a des poteaux d’aluminium avec le bout sur un flotteur et on peut y attacher une amarre et le nez au quai. Parfois il y a possibilité de s’amarrer le long des quais, d’autres fois c’est l’ancre à l’arrière et on attache les amarres avant soit au quai, soit sur des anneaux dans la roche et s’il n’y a pas d’anneaux on insère dans les roches des pieux de métal semblables à ceux utilisés par les alpinistes dans les crevasses. Pour la Suède c’est un mélange de tout ça. 

Je vous ai dit qu’il y avait beaucoup de marinas mais que dire des bateaux? Je n’ai jamais vu ni même imaginé qu’il pouvait y en avoir autant et je ne sais pas quel est le ratio bateau / population mais du bateau il y en a! Nous avons passé une nuit à l’épaule, nous étions le troisième il s’en est rajouté 5 pour un total de 8 bateaux et les gens semblaient trouver ça normal. 

Merci à mes équipiers : Richard pour m’avoir aidé à préparer le bateau et de m’avoir épaulé jusqu’à Oslo incluant la traversée du Danemark à la Norvège où j’ai été non opérationnel dû au mal de mer. Merci à Danielle et Pierre pour le parcours d’Oslo à Køge. Votre présence m’aura été bien commode surtout pour les accostages où la navigation était des plus serrée que ça soit dû aux roches ou les haut-fonds, j’ai même réussi à endommager ma quille sur une roche. 

Mais quelle aventure, une navigation à la hauteur de mes attentes, que j’ai adorée. Et en plus j’ai eu le plaisir d’avoir ma conjointe Mado qui est venue me rejoindre à Kristiansand (Norvège) pour naviguer jusqu’à Oslo. Ensuite, nous avons fait le voyage jusqu’à Flam en train, suivi d’une croisière sur les Fjords Aurlandsfjord et Nærøyfjord jusqu’à Bergen où j’ai eu le plaisir de revoir Randi avec qui j’avais fait connaissance en Crète en 2014. Ensuite location d’auto pour visiter ensemble Haugesund, Stavanger ainsi que Heddal pour visiter une église de bois plutôt impressionnante. 

Cliquez ici pour voir le trajet accompli cette année en 2022 

Bonne journée et bonne fin d’été à vous tous 

Serge sur son retour à la maison 

Chronique du Capitaine 2022-17 : Malmö 

Mardi 2 aout 2022

Nous voici à Kastrup marina (Copenhague) (Danemark) mais je vais vous parler de Malmö, notre dernier arrêt en Suède et un coup de cœur pour moi, malgré une partie de la ville qui a été rebâtie avec des bâtisses de 4 à 12 étages qui font pas mal getto soviétique. Mais autrement j’ai adoré l’architecture et les gens même s’ils semblent vouloir souvent nous éviter du regard. 

Troisième ville la plus populeuse de la Suède liée à Copenhague (Danemark) par un pont/tunnel de 16 kilomètres, la ville semble en bonne santé. Un immense parc/plage qui fait environ 2 kilomètres avec tous les jeux possibles, que ça soit soccer, football, golf, tennis, tennis sur table, jeu de frisbee, de badminton etc…, le tout très bien aménagé avec piste piétonnière, cyclable, toilettes à tous les 100 mètres où à peu près, et une première pour moi à même chaque bâtisse de toilette un boyau pour air comprimé pour bicyclette, trottinette et carrosse pour enfant du moins selon l’image à côté du boyau. 

Bonne journée 

Serge sur Nomade 

Chronique du Capitaine 2022-16: Helsingborg 


Samedi 30 juillet 2022

Helsingborg, la ville de la céramique. Honnêtement j’en n’ai pas vue, mais c’est la plus grosse ville et moins ce côté ‘suédois’ que je m’étais habitué à voir depuis la frontière norvégienne/suédoise.

C’est quand même joli, pas aussi propre non plus mais pas sale quand même. Nous avons navigué la dernière moitié de notre parcours avec la Suède sur bâbord et le Danemark sur tribord. On sent la fin qui approche. 

Le soleil est revenu depuis quelques jours et on en profite. 

Bonne journée 

Serge sur Nomade 

Chronique du Capitaine 2022-15 : Torekov 

Vendredi 29 juillet 2022 

Plus que deux arrêts avant le Danemark. Nous voici à Torekov, un village de villégiature je dirais et je ne sais pas pourquoi je suis surpris, mais il y a plus de bateaux ici que je croyais possible. Je n’ai aucune idée comment nous allons réussir à sortir d’ici demain, mais on va sortir je n’en doute pas!

Le trajet fut en ligne droite 162 degrés pour 31 milles. Et nous avons pu trouver un amarrage à l’épaule d’un Nauticat 37, belle machine! Mais pas aussitôt arrivés qu’un Nauticat 36 vient sur notre épaule tribord et ensuite d’autres et d’autres voiliers arrivent et trouvent moyen de s’amarrer. Vu l’affluence, il semble y avoir toujours moyen de trouver une façon de s’amarrer. 

Ensuite, petite visite de jolis endroits avec leurs restaurants, maisons, plage et tout simplement l’ambiance. 

Demain Helsingborg, la jumelle d’Helsingør où j’avais vu mon premier dauphin de l’année côté danois. 

Bonne journée 

Serge sur Nomade 

Chronique du Capitaine 2022-14 : Knappskär, Mönster, Sodra Horta et Glommen

Jeudi 28 juillet 2022

Au revoir Götenborg, on se revoit en 2025. Mais pour le moment direction Knappskär, un arrêt pour le repas du midi, du moins c’est ce que je prévoyais, mais je n’étais vraiment pas confortable avec les différences de profondeur que je lisais sur mon profondimètre et sur ma carte Navionic. J’ai donc décidé de continuer direction Mönster pour la nuit à l’ancre, ça sera notre dernière nuit planifiée à l’ancre pour ce voyage. Un bel ancrage et beaucoup moins de bateaux que nous avons été habitués à voir depuis mon arrivée en Suède, bonne protection.

Départ tôt pour  Sodra Horta qui, elle, doit être notre dernier ancrage pour ce voyage. Petit arrêt, un peu de grignotage de fruits, il va de soi, puis on repart pour Glommen que nous voulons atteindre pas trop tard pour avoir une place. Eh bien on arrive, une place au quai des visiteurs de libre pour voir arriver les bateaux après nous qui se cherchent une place et qui finissent par trouver à l’épaule au quai des pêcheurs pour plusieurs. Joli petit village de pêcheurs avec soleil, on se la coule douce et demain arrivera tôt car il semble que ça soit la règle pour se trouver un amarrage décent.

Bonne journée

Serge sur Nomade

Chronique du Capitaine 2022-13 : Göteborg 

Lundi 25 juillet 2022.

Nous voilà à Göteborg à la marina Lila Bommen Gasthhamn. La location est idéale, ce n’était pas la marina que j’avais sélectionnée dans ma planification mais vu qu’elle ne pouvait nous accueillir faute de places, j’ai pu réserver où nous sommes via Dockspot, une application parmi d’autres qui nous permet parfois de réserver, parfois de seulement payer notre emplacement. Après 5 milles de navigation dans la rivière Gota (Goto Kanal sera mon chemin de retour vers la Norvège en 2025), juste avant un pont levis nous voilà à notre marina. Une réservation est affichée sur notre quai, nous nous accostons sans problème. Le ciel a été couvert toute la journée mais pas de pluie. 

En fin de journée petite marche dans la ville, un arrêt pour une bière et de retour au bateau. La pluie a commencé tôt en soirée et a duré toute la nuit, toute la journée, la soirée et la nuit encore, mais pas vraiment d’éclaircissement pour notre dernière journée, mais très peu de pluie. Nous pouvons donc arpenter la ville et visiter un peu. 

Danièle et Pierre aimeraient certainement moins de pluie, mais s’adaptent plutôt facilement. 

Demain deux ancrages, un pour dîner (Knappskär) et un autre (Mönster) pour la nuit. 

Bonne journée 

Serge sur Nomade 

Chronique du Capitaine 2022-12 : Karigon, StigbergsHolmen, Hogo

 Samedi 23 juillet 2022 

Quelle jolie journée même si on avait peu de vent et ce que nous avions était dans le nez. Ensuite on arrive à Karigon, pas de place, même l’ancrage est presque plein. Boff on fera avec! Petite soirée tranquille, personne n’a le goût de se servir de l’annexe, donc une soirée au bateau. Le lendemain un arrêt pour le dîner à Stigbergs Holmen. On se glisse entre les roches en faisant à peine 1 nœud ensuite nous voilà dans une mare d’eau entourée de rochers, c’est sublime, nous sommes seuls… 

Une heure plus tard direction Hoho, un ancrage pour la nuit, celui-là planifié. En route une autre île où les phoques et oiseaux se tiennent compagnie, un pagayeur sur sa planche et son équipement de camping peut-être? Ensuite notre mouillage, il y a 4 bateaux sur des bouées SXK (c’est une association de plaisanciers). Nous nous mettons à l’ancre pour la nuit, d’autres voiliers arriveront durant la soirée, certains irons à l’ancre, d’autres jettent l’ancre arrière et sautent sur les rochers pour attacher la proue. 

Les prochaines trois nuits seront à Gotenborg, deuxième plus grande ville de la Suède.  

Bonne journée 

Serge sur Nomade 

Chronique du Capitaine 2022-11 : Ramsö, Morö, Hamburgsund 

Jeudi 21 juillet 2022

Moi qui pensais qu’il y avait du bateau au Danemark et au Sud de la Norvège! Ici sur la Côte Ouest de la Suède c’est malade. Peu importe l’heure de la journée tu es sur l’eau et tu pointes tes yeux quelque part tu vois au moins un bateau, généralement plusieurs.

Le départ de Ramsö s’est bien passé, nous étions le troisième à l’épaule sur 8. À 9h05 le maître du port a dit qu’il fallait dégager car le premier amarré au quai voulait partir. N’oublions pas qu’il y a aussi des bateaux en avant et en arrière. Pas de problème, un à un les bateaux démarrent leur moteur, se détachent et se glissent vers la sortie, certains vont revenir et d’autres comme nous en profitent pour partir. 

Nous voilà en route pour Morö, notre ancrage pour le repas du midi, il n’y a que deux bateaux. Ici on a le choix, on s’amarre au rocher ou on s’ancre. Voici ma première occasion de m’amarrer à même les roches. Parfois il faut mettre des retenues dans les fissures dans la roche, parfois il y a déjà des anneaux en place. Nous avons profité des anneaux, tout a bien été.

Une petite marche sur les rochers pour admirer le paysage, Danièle nous prépare le repas et nous repartons. Nous passerons sur une petite île pleine d’oiseaux et phoques et ensuite c’est Hamburgsund. Quelle beauté! Nous suivons le chenal pour se rendre au quai des visiteurs qui est plein, donc on trouve de la place au quai Volvo, moins cher mais aussi moins de services. Nous en profiterons pour faire l’épicerie et être prêts pour le départ du lendemain. Bonne journée 

Serge sur Nomade 

Chronique du Capitaine 2022-11 : d’Holtekilen à Ramsö 

Mercredi 20 juillet 2022

Holtekilen

Nous sommes partis ce matin à 7h00 d’Holtekilen après avoir dégagé un tuyau d’environ 3 pouces de diamètre que notre ancre avait ramené avec elle. Rien d’indiqué sur notre carte ni dans le guide sur aucun tuyau dans cet ancrage, mais on a pu s’en débarrasser assez facilement. Ensuite après un lent passage entre les îlots rocheux et toujours d’aussi belles maisons tout le long de la côte et toujours un nombre incalculable de bateaux et beaucoup qui ne se déplacent pas tous à leur quai. 

À 8h30 nous traversons la frontière suédoise pour ensuite entrer dans le port de Kyrkosund (Archipel de Koster). Surprise, je suis chanceux de pouvoir me retourner dans le port et en sortir, c’était plein de bateaux et je dis plein! Personne n’a pu prendre de photo étant trop occupé à chercher une place, à ne frapper personne et ensuite à pouvoir sortir du port. Je n’avais jamais vu autant de bateaux dans si peu de place. Une fois sorti et avoir clairé les roches je trouve un autre endroit potentiel à 2 milles au Sud Ramsö aussi sur l’archipel de Koster. Nous sommes 3ième à l’épaule. En arrière de nous ils étaient 5 à l’épaule! Présentement il y a 8 bateaux à l’épaule dans notre rangée et dans la rangée derrière nous il y en a 5 et il semble y avoir encore de la place. 

J’en ai profité pour aller marcher sur l’île. Il y a 2 petites plages, beaucoup de roches et de beaux paysages, et plusieurs jolies maisons et très bien entretenues. 

Demain nous espérons nous rendre dans une ville pour faire la plein de nourriture. 

Bonne journée 

Serge sur Nomade 

Chronique du Capitaine 2022-10 : Oslo à Holtekilen

Mardi 19 juillet 2022

Ma dernière chronique était à Kristiansand où Mado nous avait rejoint le 22 juin. Mado s’étant astreinte à la tâche d’écrire les chroniques durant son séjour, me revoilà! Richard, mon équipier de Québec à Oslo, est parti le 12 juillet, mes nouveaux équipiers, Daniele & Pierre, sont arrivés le 14 et Mado est partie le 16. Nous sommes donc trois pour compléter le voyage d’Oslo jusqu’à Koge qui était mon point de départ au Danemark. Pour le moment nous sommes à l’ancre à Holtekilen, jolie petite baie très bien protégée.

Notre départ d’Oslo le 17 s’est très bien passé, descente d’une partie du fjord d’Oslo pour s’arrêter pour la nuit à Søn. Le lendemain un arrêt à l’ancre pour le repas du midi à Evjesundet, ensuite départ pour Engelsviken, une autre jolie ville de pêcheurs où nous passerons la nuit.

On nous annonce des vents un peu forts du Sud donc dans le nez. Nous décidons donc de partir tôt pour l’ancrage de Fredagsholet. Splendide, mais vu le vent annoncé nous décidons de faire le tour de l’ancrage pour continuer vers l’ancrage d’Holtekilen où nous passerons notre dernière nuit en Norvège.

Demain sera un autre départ tôt car ils annoncent des vents du Sud encore plus forts.

Présentement il fait soleil, chose rarissime ici et nous en profitons pour relaxer. Mes équipiers semblent apprécier leur voyage pour le moment.

Serge sur Nomade