Femme de marin 2014-10: Diagnostic surprenant!

Hello groupe,

Après une longue journée passée à l’hôpital, j’ai pu voir mon chirurgien entre 2 opérations. Suite à des prises de sang et un scan de l’abdomen, je finis par le voir vers le milieu de l’après-midi et j’apprends le diagnostic avec étonnement: pancréatite. En fait, il commence par me dire que j’avais probablement fait par le passé une pancréatite aigue et me demande si j’ai déjà eu des douleurs à cet endroit.

Bien sûr! Depuis environ 2 ans, lorsque je suis couchée du côté gauche, je ressens parfois une si vive douleur que je sursaute et que j’ai beaucoup de difficulté à me retourner. Mais comme ça finissait toujours par partir et que je croyais que c’était des adhérences, je n’avais jamais consulté pour ça. Deux ans, ça correspond à ma première opération, la plicature. Le chirurgien m’explique qu’il arrive rarement (mais ça arrive) que suite à une opération, quelqu’un peut faire une pancréatite. Maudit que je suis chanceuse, ça a tombé sur moi, Yé!!

Donc, comme je suis habituée au mal, j’ai traîné cette douleur sporadique et récurrente en « endurant ». Puis, l’opération du 14 mars a dû « réactiver » la pancréatite car, selon le médecin, les enzymes de mon pancréas (amylase et lipase) sont anormalement élevées. Mon pancréas est, disons, enflé. De plus, cette douleur irradie jusque dans mon dos. Voilà pourquoi je ne m’endure plus.

Donc, quelle est la stratégie pour le moment. Je retourne à la maison et continue le petit régime liquide (bouillon clair, jello protéinée, jus et eau) pour une semaine, tout en prenant du Tramadol pour la douleur et une ‘tite pilule pour dormir (car je dors à peine 2-3 heures, ce qui est loin d’être récupérateur).

Je devrai repasser un scan la semaine prochaine pour voir si mon pancréas est toujours aussi enflé et si les enzymes aussi élevées. En tel cas, je serai hospitalisée, observée et possible qu’on me pose un drain (tout pour ne pas être réopérée!!). Donc à suivre… et hop la vie!

Publicités

Une réflexion au sujet de « Femme de marin 2014-10: Diagnostic surprenant! »

  1. Chère Mado, nous pensons à toi et espérons que ça ira mieux sous peu. Il faut que le vent vire de bord. Demandes à ton capitaine de mettre le gourvernail dans le sens de l’amélioration santé. Grosses bises xxxx
    Lise et Jean-Claude

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s