La chronique du Capitaine 2020-22 : Duisburg, Wesel

Duisburg un dimanche sous la pluie ce n’est pas la meilleure façon de faire sa découverte, mais quand même une marina tout nouvellement agrandie de 70 à 140 places, par contre, le wifi n’était pas encore fonctionnel. Immense salle de toilette et plein de douches, une laveuse et une sécheuse qui ne fournissaient pas malgré le faible nombre de plaisanciers. Nous partons sous la pluie, tout ou presque est fermé, quelques cafés quasi vides, deux restaurants syriens et une tabagie, c’est tout ce que je me rappelle d’avoir vu ouverts. De retour au bateau ça sera une soirée tranquille. Le lendemain matin départ pour Wesel. Un trajet plutôt monotone et froid si ce n’est qu’au contraire d’hier toutes nos rencontres de cargos se sont faites normalement bâbord sur bâbord. Les châteaux, les vignobles sont bien disparus pour laisser toute la place aux usines. Eh oui nous sommes dans l’industriel ici. Par contre, l’architecture des maisons commence à changer.

L’âne est le symbole de la ville de Wesel ,chose que nous avons vite constatée. Il y a des ânes grandeur nature un peu partout, la ville est quand même jolie, du moins la partie que nous avons visitée. Ici la noirceur débute à 18h00, donc le temps pour visiter et prendre des photos diminue.

Les Pays-Bas approchent.

Bonjour de Nomade

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s