Femme de marin 2019-09: Mon Weirdo…

Je n’attends pas un héros. Je me suis sauvée moi-même il y a longtemps. Je n’ai pas besoin que quelqu’un me complète. Je suis entière, même seule. Je veux juste un weirdo avec qui vivre des aventures. Quelqu’un qui danse avec moi, m’embrasse quand je m’y en attends le moins et me fait rire. C’est tout.
Brooke Hampton

Mon Weirdo c’est mon Capitaine avec qui je prépare une belle aventure pour l’été prochain et de nombreux chantiers en perspective d’ici là.

Ma vie est faite de tournants, de portes tournantes sans me demander ce que je serais devenue si j’avais pris telle porte plutôt qu’une autre (pour être honnête, ça m’est arrivé quelques fois de me poser la question mais je ne m’y suis pas trop attardée car la réalité me rattrapait toujours). Bien que ce soit difficile, j’essaie maintenant de me centrer sur l’avenir et non sur le passé, parce que, vous le savez bien, on ne peut rien changer de ce qui a été, mais on a du pouvoir sur ce qui sera..

Bizarrement, lorsqu’on décide de lâcher prise, des propositions se présentent. Alors qu’autrefois, je m’investissais entièrement dans tel projet en me sentant obligée d’en délaisser d’autres, j’entrevois maintenant plein de possibilités qui pourraient s’amalgamer. C’est ainsi que notre projet de faire les canaux l’été prochain de Marseille à Amsterdam pourrait faire en sorte de faire naître d’autres projets futurs: une conférence post-voyage, un livre qui regrouperait mes chroniques de Femme de Marin cumulées depuis plus de 10 ans, une exposition de mes toiles inspirée de photos de maisons prises au cours de mes voyages, la possibilité de devenir rédactrice d’un magazine nautique (je dors encore là-dessus sur cette récente proposition)….

Mais d’ici là, un gros chantier nous attend présentement, soit le revêtement extérieur de la maison. Ça a l’air de rien dit de même, mais quand on possède une maison qui a au moins 70 ans d’âge, qui a été rafistolée autrefois par quelqu’un qui botchait sans trop se préoccuper du futur, que vous enlevez des couches et des couches de revêtements qui n’en finissent plus, vous avez tendance à vous décourager par moments. C’est là que la patience et l’écoute de l’autre entrent en jeu. Je dis toujours qu’on pellettera quand il y aura de la neige, mais là il « neige » et on doit faire avec le plus de patience et de positivisme possible.

Mille projets dont je n’aurais jamais cru la réalisation possible dans cette vie se pointent et me font du gringue! Quand j’ai connu le Capitaine, je me rappelle d’une phrase qu’il m’avait dite: Avec moi, tu vas voir que c’est pas les projets qui manquent, mais plutôt le temps et l’argent!.

La vie lui a donné raison. Bientôt 16 ans qu’on fait vie commune, nous avons toujours eu des projets communs alliés à des projets personnels. Je continue dans le même sens mais j’ai envie de faire prospérer les projets communs, de faire fleurir ce qui nous lie en terme de complicité, ce qui a toujours fait notre force malgré les aléas de la vie.

Quelque chose en moi me dit que j’ai fait les bons choix malgré les incertitudes à venir. Gratitude: merci la vie!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une réflexion au sujet de « Femme de marin 2019-09: Mon Weirdo… »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s