Chronique du Capitaine 2019-13 : Meganisi, Skorpios, Vlikho & Lefkas

Bonjour de Malte,

Partis de Kalamos, nous avons fait un petit détour par Port Leone sur cette même île. Village abandonné après un tremblement de terre en 1953, il ne reste plus que l’église que des dames viennent de façon régulière entretenir. Ensuite après avoir contourné l’île par le sud, direction Méganisi, île avec plusieurs mouillages intéressants surtout au nord, nous choisissons Kapali pour une baignade. Ensuite direction Skorpios, l’ancienne île des Onassis qui fut vendue à Dmitri Ryboloviev pour 100,000,000 livres sterling. Cette île avait été achetée par Onassis lui-même en 1962 pour 11,000 euros. Il est triste de voir tout ce qui a été fait pour éloigner les plaisanciers de l’île.

Ensuite direction Vlikho sur l’île de Lefkada, grande baie peu profonde avec beaucoup de voiliers. Joli endroit bien protégé mais dû au nombre impressionnant de bateaux à l’ancre, je ne la recommande pas pour la baignade. Avec le voilier Impulsion à l’épaule, nous passerons la soirée à jaser de tout et de rien. Une merveilleuse soirée en très bonne compagnie.

Le lendemain matin direction Lefkas d’où nous appareillerons pour Malte dimanche, le temps de faire quelques réparations, le plein de carburant, une dernière rencontre avec Mireille qui est arrivée ce matin pour son changement d’équipage. Lefkas est la ville principale de l’île de Lefkada avec beaucoup de bateaux. On pourrait dire que c’est un point tournant pour la navigation en mer Ionienne (nom donné à la mer Méditerranée côté Ouest de la Grèce) Plusieurs bases de location soit à Lefkas même ou aux alentours, au moins 4 endroits pour hiverner à sec tout près. Et en plus la ville a un certain charme.

Seul bémol à notre violon, il n’y a pas de vent ou si peu c’est quasi irréel! J’ai beau regarder la météo dans tous les sens il n’y a pas de vent et il n’y en n’a pas plus eu pour se rendre à Malte. Un peu plus de 7 heures de très petits vents oùnous avons pu faire de la voile sur un total de 70,6 heures de navigation pour se rendre à Malte. Par contre un trafic maritime assez dense, quelques dauphins qui ont tout simplement passé, quelques tortues qui semblaient avoir peur du bateau, et des moutons morts – photos à l’appui – entre 10 et 15 selon nos estimations. Selon notre expert maritime Benoît, ils auraient probablement été jetés par-dessus bord d’un bateau transportant du bétail vivant et qui ne voulait pas arriver à destination avec des bêtes mortes. C’est notre hypothèse, nous en avons aucune preuve, mais admettons qu’il n’y a pas beaucoup d’explications logiques pour ces moutons sur notre trajet en pleine mer.

Nous demeurons ici pour les trois prochaines nuits avant de partir pour l’île Italienne de Pantelleria.

À bientôt

Serge

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s