Femme de marin 2017-15: Sifnos

Hier soir, lorsque nous sommes arrivés à notre chambre, il devait faire 1000 degrés dedans tellement il faisait chaud. L’air climatisé ne marchait pas. Pauvre Harris du Haraki Hôtel qui a fait des pieds et des mains pour arranger les choses, nous offrant une autre chambre pour la nuit. Heureusement, nous avions la piscine pour nous rafraîchir durant la soirée. Mis à part ce petit inconvénient, l’endroit nous a vraiment plu et j’ai bien hâte que vous voyez les photos. Demain, à notre retour à Athènes, je pourrai télécharger les photos sur le bateau et en poster plusieurs.

Ce matin, nous avons pris un autre bateau pour nous rendre sur l’île de Sifnos. A notre hôtel-studios, la charmante hôtesse Angelica nous attendait avec un large sourire. Nous étions à peine entrés dans la chambre, que quelques minutes plus tard elle revient avec un plateau de petites gâteries et jus d’orange. Très sympathique et gentille cette attention. Et vous devinez quoi ? On a enfin un air climatisé qui marche. Que de joie ! comme dirait Guylaine.

Après s’être installés, nous sommes partis louer une voiture et la seule que nous avons pu trouver de disponible était une vieille Citroën décapotable dont tous les morceaux branlaient, même le miroir. Bon, on l’a négociée à moins cher et nous sommes partis vers Kato sous un soleil de plomb. On a su qu’à Québec il y a eu une tempête de grêle hier et qu’il fait à peu près 16 degrés présentement, tandis qu’ici la Grèce subi depuis 3 jours une vague de chaleur venant de l’Afrique, ce qui fait monter le baromètre à 40 degrés dans les îles, tandis qu’il faisait 44 degrés aujourd’hui à Athènes. Bon, on se plaint pas et sachez qu’on compatit avec vous.

A Kato, la vue était spectaculaire et comme je me sentais faible aujourd’hui, nous nous sommes arrêtés pour dîner et j’ai pris des pâtes, histoire de faire le plein de glucides. Par contre, malgré le port permanent d’un chapeau, je crois que j’ai dû faire un genre de déshydratation car j’ai rendu mon dîner par 2 fois. On s’est arrêtés dans un petit café où ils font des jus frais extraordinaires et je me suis fait un Gatorade maison : jus d’orange, eau et sel. Cela m’a redonné des électrolytes et j’étais beaucoup mieux pour continuer le voyage.  Quant à Guylaine, elle a eu un méchant coup de soleil sur les chevilles et le dessus des pieds. On a beau se crémer, avec ce soleil, c’est pas évident.

Puis, nous sommes allés à Appolonia et Vathy où il y avait une magnifique plage de sable fin. Un petit coin de paradis.

Nous passons notre dernière soirée sur Sifnos et serons de retour demain à Athènes.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Femme de marin 2017-15: Sifnos »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s