Femme de marin 2017-12: Athènes

Nous voici enfin arrivées en Grèce. Après un vol qui a duré 8h30, les jambes serrées entre deux sièges, nous avons atterri à Athènes vers 11h00 du matin. Serge était là pour nous accueillir, photo de circonstance, puis nous avons pris un autobus pour se rendre à Zéa Marina où se trouve notre voilier Nomade II. Le trajet a pris une heure trente et l’autobus n’était pas climatisé. Inutile de vous dire qu’on avait hâte d’arriver, d’autant plus qu’on a peu dormi dans l’avion. Moi qui, d’habitude, ne ressens pas le jetlag, je dormais assise quasiment !

Notre première surprise fut d’arriver dans une ville qui vit une grève des éboueurs depuis une semaine. Des détritus et des poubelles partout, avec l’odeur de circonstance. Paraît qu’à Athènes, il y a 4,000 éboueurs et l’administration municipale veut diminuer le nombre à 2,000. Pas sûre que les choses vont se régler prochainement. Il est à souhaiter que nous ne verrons pas les rats se promener allégrement.

Après avoir défait les bagages et s’être reposés un peu, nous sommes allés faire un tour le long de la côte, prendre un petit verre sur une terrasse et admirer les gens et le paysage. Ici, la mode se concentre sur 2 choses : des jeans en lambeaux et des souliers à talons très compensés. Beaucoup de filles portent des leggings noirs. C’est à se demander comment elles font pour endurer la chaleur.

Par la suite, nous sommes allés dans le coin des yatchs de luxe où se trouve une magnifique piscine entourée d’un immense bar lounge comme dans les films de rich and famous. On y a pris un verre et célébré la fête du Capitaine (64 ans).

Ce matin, nous sommes partis faire un tour d’autobus jaune qui nous montre les principales attractions de la ville. Athènes n’est pas une ville particulièrement attrayante. Les immeubles sont délabrés, beaucoup sont abandonnés mais les petites rues et boutiques sont animées mais intéressantes et diversifiées. Nous avons aussi beaucoup marché sous une chaleur accablante et nos corps doivent s’habituer tranquillement. Ma première journée fut pénible en terme d’endurance, d’autant plus que je n’avais pas apporté de barres tendres, car comme certains le savent, je ne peux pas manger beaucoup et la faim se faisait ressentir. En revenant, nous avons été faire l’épicerie dans un super marché sur 3 étages et les barres tendres étaient sur la liste !

Le Capitaine a installé une douche extérieure sur le bateau et c’est pleines de gratitude que vous nous douchons en costume de bain lorsque nous arrivons au bateau. Pendant que j’écris cette chronique, Guylaine fait un petit roupillon sur une banquette du bateau. Par la suite, on se fera un bon souper (côtelettes de porc sur BBQ et salade), et on ira se promener et boire une autre sangria blanche au bar lounge. Grosse vie plate !

Demain, visite de l’Acropolis et du musée d’Acropolis. Après demain, nous partirons pour Santorini. Que de joie d’être ici et de profiter de ce que nous offre la vie !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s