Chronique du Capitaine 2016-30 : Grèce & Turquie-À l’an prochain

Bonjour à vous tous,

Voici la dernière chronique pour ma saison de navigation. Beaucoup de belles images en tête, mais aussi une saison en dents de scie, mon fils qui tarde à refaire son dos qui m’inquiète, la sœur de Mado qui décède en quelques mois après la découverte d’un cancer. Il faut savoir que c’était elle qui s’occupait de leur mère, demeurant toutes deux à Québec. Maintenant Mado prend la relève avec tout ce que cela implique logistiquement, mais elle peut remercier sa grande amie Guylaine pour tout le support qu’elle lui apporte. Merci Guylaine et j’espère que tu apprécieras ton voyage en notre compagnie l’an prochain.

Mon moteur qui rend l’âme, Oui, même un voilier est équipé d’un moteur pour entrer et sortir des ports, pour s’assurer que l’ancre est bien crochée et pour tout simplement avancer lorsqu’il n’y a pas de vent ou aller contre le vent lorsque le temps presse. Il y a eu aussi la contamination de mon carburant qui a fait que mon moteur tout neuf s’est arrêté par deux fois en mer. Ma blonde qui ne vient pas me rejoindre durant ses vacances pour la première fois.

Tout cela fait que j’ai tourné les coins ronds sur mon trajet planifié. Au lieu de visiter 36 îles tel que prévu, j’en ai visité 26 plus la côte Turque, de Marmaris jusqu’à Kuşadası. De quoi se plaint-il dirai vous, je ne me plains pas, simplement une constatation. De quoi je me plaindrais, je me sens tellement choyé de pouvoir voyager de la façon que je fais.

La Grèce, quelle différence entre certaines îles et encore plus avec Athènes. Athènes n’est pas vraiment sale, mais elle paraît sale avec ses graffitis et bâtisses abandonnées. Si ce n’était de l’Acropolis et de ses musées, je n’y resterais pas longtemps. Les îles, il y en a pour tous les goûts, Mykonos et Santorini (Thira) avec sa faune touristique, à l’opposé Levitha, une seule famille, père, mère et leurs deux fils qui ont installé des mouillages et nous invitent à manger dans leur taverna le soir. Ils y élèvent moutons, chèvres, poules et en plus font la pêche. Un havre de paix et une belle escale entre le Dodécanèse et les Cyclades. Pas de traversier, pas d’aéroport, vous vous y rendez par vos propres moyens ou vous n’y allez pas tout simplement. Sans oublier la panoplie d’îles entre ces deux extrêmes. Quelques-unes ont des aéroports, la plupart un ou des traversiers qui y font la navette.

Les gens sont généralement gentils. Par contre, les heures d’ouverture gagneraient à être affichées, la plupart du temps elles ne le sont pas. Les sites archéologiques pourraient être mieux entretenus ou même fouillés, mais j’imagine que c’est faute d’argent.

Parlons argent une minute : mis à part la restauration et les cafés qui sont quand même bien, je crois qu’il manque quelque chose à la Grèce. Pas à moi de leur dire quoi faire, mais lorsque tu lis dans les journaux qu’ils sont au bord de la faillite, que les gens peinent à joindre les deux bouts, et que lorsque j’arrive dans un port, souvent on ne me collecte pas, ou s’ils le font c’est souvent à des prix dérisoires de 4 ou 5 euros la nuit, avec eau et électricité. C’est à se poser des questions. Lorsque je suis arrivé en Grèce il y a 5 ans il en coûtait tant par 3 mois pour bateau n’étant pas enregistré en Europe qu’il soit à l’eau ou à terre, les premiers 3 mois étant gratuits. Depuis, ils ont changé la loi avec des tarifs différents s’appliquant à tous les bateaux non grecs, mais ils n’ont pas trouvé le moyen d’appliquer cette nouvelle loi, mais ils ne collectent plus selon l’ancienne loi non plus. Chercher l’erreur, ce n’est pas que je suis riche, loin de là, surtout avec mon nouveau moteur, mais je crois que je devrais payer un minimum pour au moins aider à l’entretien des infrastructures.

Vous me permettrez de revenir sur la Turquie. Le 18 mai, je la quittais pour Samos en Grèce. Il s’est passé beaucoup de choses en Turquie depuis : le coup d’état manqué du 15 juillet à la dérive vers la dictature religieuse, c’est mon interprétation et j’espère de tout mon cœur que le temps me donnera tort.

‘’ Le bilan d’étape de la première semaine de répression est éloquent: 13 165 gardés à vue, 8 500 incarcérations, plus de 80 000 fonctionnaires, dont près de la moitié des enseignants, mis à pied. Parmi eux, le quart des magistrats du pays dont deux membres de la Cour constitutionnelle, de dizaines de membres du Conseil d’Etat, de la Cour de cassation. Un millier d’écoles, 16 universités privées, 39 chaînes de radio et de télévision, 45 quotidiens et 3 agences de presse ont été fermés, leurs biens confisqués. 1 550 doyens de facultés démis de leurs fonctions, 1 200 associations et fondations, une vingtaine de syndicats interdits, une centaine de résidences universitaires fermées et confisquées.’’ Journal Libération 28 juillet 2016

Laissez-moi vous dire que les gens que j’ai eu le plaisir de rencontrer en Turquie m’ont tous laissé de belles impressions qui seront gravées dans ma mémoire encore longtemps. Je leur souhaite le pays de leur rêve.

Maintenant, Nomade est réparé et je commence à penser à l’an prochain. Quelle marina pour recevoir mon amoureuse et sa copine Guylaine l’an prochain? Probablement Zea Marina. Quel trajet? Je penche toujours pour le Nord de la mer Égée et ensuite la mer de Marmara, pour y laisser le bateau aux environs d’Istanbul, probablement Yalova, si la Turquie est toujours vivable il va sans dire. Pour l’année suivante, la mer Noire et un début de retour par la Méditerranée ou prendre le Danube et traverser l’Europe, mais j’ai des recherches à faire avant de pouvoir décider.

Vous pouvez voir le trajet qui vient de se compléter sur Google via le lien suivant :

https://www.google.com/maps/d/edit?mid=zzVvpQcwbyk0.ky4cITmQXpTg

Là-dessus, bonne saison en espérant que mes écrits vous ont plu.

Serge du Centrotel Istanbul

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s