Chronique du Capitaine 2016-27 : Grèce-Égine-1

Bonjour à vous tous,

Me voici au sec, sur la terre ferme. Nomade reprend ses forces et son allure tranquillement. Le chantier n’est pas cher mais manque aussi d’amour. Par contre, les gens sont gentils et avenants. Cependant, tout pourrait être mieux entretenu mais je vais faire avec. Encore deux semaines et je serai de retour.

Ici c’est soit le taxi, une auto ou une moto pour se déplacer. J’ai opté pour la moto, moins chère, mais aussi tellement plus confortable dans cette chaleur.

Donc les travaux sont commencés, les cordages presque tous rincés à l’eau savonneuse et ensuite à l’eau fraîche. Il faut savoir qu’au soleil et à l’eau salée ils deviennent de moins en moins malléables. La grand-voile lavée et remisée, l’extérieur du bateau a été lavé et mon réservoir a été vidé, nettoyé à sec et il y avait des algues, une sorte de goudron noir et des déchets dû aux travaux  faits à Kos.  J’ai trouvé un mécanicien pour faire le premier entretien du moteur après 50 heures, qui, j’espère, pourra venir aujourd’hui.

Hier j’ai aussi commencé à visiter l’île, la partie Nord de Souvala à Palaiachora ensuite Agia Marina pour revenir travailler au bateau. Souvala, un petit port de pêche joli sans plus, ensuite à l’intérieur des terres pour Palaiachora qui est la première Chora que je vois abandonnée mais qui lui donne un cachet vraiment spécial. Les habitants de la côte y avaient été poussés pour pouvoir se protéger des pirates. Barbe Rousse y avait mené une razzia, tuant les hommes et amenant femmes et enfants pour les vendre comme esclaves. Mais de voir toutes ses bâtisses de pierre parsemées tout autour de la colline et plusieurs encore en bon état après tant de siècles, ou parfois des meubles y sont encore présents, des icônes peintes sur les murs encore partiellement présents, vraiment impressionnant!

Ensuite une visite à Agia Marina, une station balnéaire avec plages, tavernas, boutiques de toute sorte et hôtels. Je me suis arrêté pour manger et admirer la mer, les gens et les bateaux à l’ancre. Ensuite de retour au chantier, les travaux ne se feront pas tout seuls.

Là-dessus, bonne soirée

Serge sur Nomade II

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s