Chronique du Capitaine 2016-25 : Grèce-Serifos

Bonjour à vous tous,

Un autre pépin, merde, ce n’est pas mon année! En approche de Serifos mon moteur, tout neuf arrête, des vents de 15-20 nœuds, le diesel ne se rend plus au moteur, au moins ce n’est pas le moteur. Je sors un bidon de secours, défait le tuyau d’entrée au moteur pour l’insérer dans le bidon, j’enlève l’air et c’est reparti! Disons que j’espère ne pas avoir à naviguer de cette façon trop souvent.

J’entre dans le port, je ne me sens pas confortable pour m’amarrer, donc ça sera l’ancre, mais après trois essais infructueux, je me dis : « Je réessaie dans le port ». Cette fois un français me fait signe de contourner un quai où il y a de la place et avec pendille en plus. Me voilà bien amarré, à l’abri des vagues mais pas du vent qui souffle constamment.

Petite marche dans le port de Livadhi, je retourne au voilier car mon problème de carburant doit être réglé. J’en ai trois en fin de compte. Le premier est que j’ai consommé plus de 30 litres de diesel en environ 1 heure, que j’ai finalement expliqué par le retour du diesel qui se rend maintenant dans mon réservoir directement (sur l’ancien moteur, mon retour retournait à l’entrée du filtre). Résolu!

Deuxième problème : il y avait beaucoup de diesel autour du bateau à mon arrivée, mais comment pouvais-je perdre le diesel de cette façon? Les pompes de cale n’avaient pas fonctionné, pour comprendre que le retour de diesel avait rempli mon réservoir principal et que le diesel fuyait par l’entrée d’air du réservoir. Résolu!

Troisième problème : le problème original, pas de carburant au moteur, vérification du filtre du décanteur. À première vue il semble être en état, pas de fuite non plus donc pas d’air qui entre. Je défais le filtre, il y a comme une gomme noire sur une partie du filtre mais rien d’autre. Je le remplace et réessaie, pas mieux, le carburant ne se rend pas, ça sera tout pour cette journée. Le lendemain matin après le déjeuner, je défais encore  tout le filtre. Il y a quand même une restriction à l’entrée. Encore cette gomme noire que je nettoie et le carburant passe du filtre au moteur mais pas du réservoir au filtre. Il ne me reste qu’un bout de tuyau et la valve au réservoir, et bien oui la valve était encore complètement bouchée avec cette gomme qui, une fois nettoyée, a fait que le moteur est parti et a roulé comme un charme. Espérons que je n’aurai plus de problème d’ici mon arrivée à Égine, mais une fois sorti de l’eau je vais nettoyer mon réservoir au complet.

Mais l’île qu’en est-il? Petite île avec son port (Livadhi) et sa Chora et pas beaucoup plus, quelques plages d’un beau sable, une eau claire et plutôt chaude (env. 26), de jolies petites maisons typiquement grecques, toute blanches avec du bleu. Des tavernas (restaurants sur le bord de l’eau pour la plupart), du vent et du vent qui aide quand même à rafraîchir. Je suis pas mal fier de moi, j’ai marché jusqu’en haut de la Chora et je dis bien en haut. Admettons que descendre était plus facile et que l’exercice n’était quand même pas mauvais. Ici, un nouveau port (marina), des bornes pour eau, électricité, téléphone etc., mais mise à part l’eau, rien ne fonctionnait et personne pour nous accueillir. Donc à la marina pour 3 jours gratuitement et impossible de savoir si l’eau était potable ou pas. Disons que ce n’est pas de cette façon que les Grecs vont se renflouer. Le vent toujours du Nord, souffle moins aujourd’hui donc direction sur l’île de Kythnos.

Là-dessus, bonne soirée

Serge sur Nomade II

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s