Chronique du Capitaine 2016-7 : Cokertme, Bodrum et Gumusluk

Bonjour à vous tous,

Où suis-je? Gumusluk, petite baie à quelques milles au Nord de Turgutreis. J’ai opté pour Gumusluk car, selon le guide, plus petit, plus pittoresque, plus joli, c’est vrai pour le premier. Pour les deux autres, vu que je n’y ai pas fait escale, je ne sais pas. Mais c’est pittoresque et joli. Je suis à l’ancre, beaucoup de bateaux ici et le village, quoique petit, est organisé pour recevoir  les visiteurs, terrasse tout le long du littoral, avec boulangeries, épiceries et des boutiques de souvenirs. À côté de moi, un Dufour 36 avec un couple d’Anglais, lui il a une sœur qui vit à Hudson près de Montréal.

En partant de Bodrum ce matin un joli vent variable, mais il était là et je m’en suis servi 12 milles de voile aujourd’hui avec un vent se promenant entre 8 et 15 nœuds. J’ai même eu des pointes de 7.3 nœuds, Nomade se sentait bien et le Capitaine aussi.

À Bodrum, se trouve la marina la plus chère de la Turquie m’a-t-on dit. Dans mon cas pour un voilier de 9 mètres : 69,40 Euros par soir plus l’électricité et l’eau.  Au moins le service était bon. Cette portion de la côte turque tranche vraiment avec ce que j’ai vécu l’an dernier entre Marmaris et Mersin où il y avait des baies sauvages, oui, et aussi des marinas mais pas mal plus abordables que ce que je vois au nord de Marmaris. C’est du moins le cas jusqu’à Kuşadası, plus au nord, je n’ai pas vérifié n’étant pas sur ma route pour cette année.

À Bodrum mon voisin de quai avait besoin d’un copain avec un permis de conduite pour bateau, car il n’avait pas l’âge requis pour conduire seul son bateau-moteur de 28 pieds qu’il venait de s’acheter, il n’avait que 17 ans. Il m’a même donné quelques leurres pour pêcher et m’a dit qu’avec ça je vais prendre du poisson. Espérons qu’il s’y connaît mieux que moi.

Deux jours plus tôt, j’étais à Cokertme et là encore une baie avec quelques maisons, des restaurants avec quai gratuit, mais ils s’attendent à ce que vous mangiez à leur restaurant.

Demain donc direction Didim où je pense devoir y demeurer pour deux jours, la météo annonçant des vents de plus de 40 nœuds. Ici on doit vérifier la météo quotidiennement car les prévisions changent souvent très vite.

Là-dessus, bonne journée

Serge sur Nomade II

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s