Chronique du Capitaine 2015-25: De la Turquie à Chypre

Bonjour vous tous,
Vous connaissez probablement mon aversion pour la paperasse et la machine gouvernementale. Rien pour me réconcilier. J’avais rendez-vous avec mon agent pour les procédures nécessaires pour quitter le pays. Rien à voir avec ceux qui voyagent en avion ou en navire de croisière, croyez-moi! Rendez-vous à la marina pour 9h00, il arrive à 9h20 et là il commence à regarder mes papiers, prendre des photocopies, regarder les papiers, d’autres photocopies et là, nous partons pour la tournée des départements : immigration, santé, police, douanes, maître du port, de retour à la marina, la police marche avec moi jusqu’au bateau et s’en retourne sans dire un mot.
C’est quoi cette affaire-là? Je me demande! Elle voulait s’assurer que le nom du bateau était le même que sur mes papiers. Bon, o.k., 12h20 : je quitte en me brassant la tête, pourquoi faire simple quand on peut faire si compliqué, me dis-je. Environ 25 heures devant moi, j’ajuste les voiles du mieux que je peux, mais j’ai encore besoin du moteur si je veux arriver avant le coucher du soleil demain soir. À 17h30, je peux finalement arrêter le moteur et naviguer à la voile et cela jusqu’à 3h30 du matin, quand même bien.
Entretemps, je me mets à me rafraîchir la mémoire sur Chypre et Paphos, mon port d’entrée planifié. Je n’ai eu que des histoires d’horreur de marins rencontrés qui ont fait leur entrée à Paphos, mais c’est le port le plus proche pour atterrir légalement à Chypre. Et là, je remarque une note donc je ne me rappelais plus. Il faut s’attendre à débourser un « BON » montant en temps supplémentaire si on arrive la fin de semaine. Assez c’est assez! Mon arrêt suivant était prévu pour O. Pissouri, passer une nuit à l’ancre. Je vais hisser mon drapeau jaune(Quarantaine) en approchant Chypre et je continue jusqu’à O. Pissouri (18 milles plus loin). Je n’irai pas à terre. Ainsi, je ne devrais pas avoir de problème avec la garde côtière.
À 9h30, en suivant la côte chypriote, je décide effectivement de changer de route pour O. Pissouri. Heure estimée d’arrivée : 15h30. Je pourrai m’ancrer et dormir une bonne nuit avant de continuer ma route. Arrive 13h00, je regarde ma cartographie, mon temps d’arrivée estimé pour Limassol serait 20h00 juste au coucher du soleil. C’est parti! Je m’enligne pour Limassol, ainsi je pourrai faire tous mes papiers d’entrée et n’être qu’à quelques milles de Saint-Raphaël où je planifie demeurer pour le prochain mois.
Mon guide nautique me dit de les appeler sur le canal 16, pas de numéro de téléphone et pas de réponse. Le soleil disparaît à l’horizon et je fais mon entrée à la marina. Finalement, on me montre le quai de la police où je dois m’accoster pour les procédures d’entrée. Police du port, immigration, douanes, et je peux aller attacher le bateau à la marina. La santé viendra me voir demain matin, ainsi que les connections électriques qui attendront demain. Je quitte le bateau pour un steak (mon premier depuis que j’ai quitté le Québec) et une bière, ensuite un BON sommeil réparateur.
À la prochaine
Serge

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s