Chronique du Capitaine 2015-7: Mise à l’eau, Marmaris, Yat Marina

Bonjour vous tous,
Après plus d’une semaine depuis mon retour de Cappadoce, me revoici. Je suis à l’eau depuis….près de 9 heures du matin jusqu’à 6 heures, mais moi j’étais debout depuis 12 heures avant qu’ils ne se décident à venir me prendre pour me mettre à l’eau.
J’ai passé la journée sous un soleil de plomb à me demander « C’est-tu pour moi ou pas? », et je ne questionne pas le travail qu’ils font, ils n’arrêtent pas de 9 heures du matin jusqu’à 8, même 9 heures du soir. Donc 17 heures, ils arrivent et là j’attends après un temps difficile, un peu plus de peinture ici, un peu plus là, moi je commence à être vraiment écœuré et je veux aller à l’eau. Finalement me voici à l’eau! Toutes les entrées d’eau possibles sont vérifiées, tout est sec, le moteur ronronne bien, on lâche les amarres, direction quai 38 au ponton India. Là, la pendille fait défaut, je dois changer pour le quai 36, finalement je m’amarre, amène mon câble électrique au quai, insère ma carte prépayée, elle dit qu’elle est vide, OSTIE!
Hier, j’ai acheté pour 5 euros d’électricité et la première fois que je veux m’en servir on me dit qu’elle n’a pas de fonds et en plus il est exactement 18h30 et devinez à quelle heure ferment les bureaux? 18h30 exact! J’ai rendez-vous avec Walter, un Suisse côté nord, donc de langue allemande, pour une bière. J’en commanderai deux pour débuter (elles sont les bienvenues!). Au moins une belle soirée.
Parlons de la semaine qui vient de terminer. Que s’est-il passé? Beaucoup et rien, travaux, travaux, nettoyage, inspection, réparation, graissage, cirage… Le bateau est fin prêt pour sa mise à l’eau qui est maintenant faite. Maintenant, je dois attendre de recevoir le rapport de l’inspecteur pour mes assurances avant mon départ, plus ou moins une autre semaine d’attente avant de partir.
Je vais vous parler de Yat Marina (Marmaris). Une immense Marina autant pour ses places à quai qu’à terre. Ici, deux chariots élévateurs dont un de 330 tonnes, et deux chariots tirés par un tracteur. Ils sont au travail de 9h00 du matin jusqu’au coucher du soleil, 6 jours semaine et j’ai vu l’été passé sortir un bateau de l’eau le dimanche, mais vu la grosseur du bateau je ne crois pas que les dépenses étaient un problème. Ici, on peut tout faire faire sur un bateau, mais tout se paye, le sourire ne se voit pas souvent, les explications et l’information sont souvent difficiles à avoir et ils ont augmenté leurs prix de 15 % cette année.
Marmaris est une belle ville, rien ou à peu près à visiter, mais plein d’accommodations, de tours organisés, aéroport pas trop loin, traversier pour Rhodes et vendeurs de toute sortes. De la marina ça prend 20 minutes en Dolmus pour 3,25 livres Turque ($1,60).
Par contre, ce que je n’ai pas encore parlé ce sont les clients de la marina. Beaucoup de retraités, des Anglais et Allemands surtout, pas mal de Français, d’Américains, Australiens, Néo-Zélandais, Suisses, quelques Canadiens, Suédois, Russes, Norvégiens, sans oublier les drapeaux de complaisance pour les yachts de 30 mètres et plus. Mais pour la grande majorité des gens, ils sont très sympathiques et toujours intéressants de jaser avec. Une grande majorité des gens sont basés ici depuis des années et se sont faits beaucoup d’amis. Certains ne naviguent plus beaucoup, mais la majorité navigue le gros de la saison.
Lors de ma prochaine chronique, je vous parlerai de mon trajet et de mon changement d’horaire où je pense revenir fin aoôt au lieu de la mi-septembre.
Bonne journée
Serge

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s