Femme de Marin 2015-2: Vogue mon petit navire…

C’est le retour de mes chroniques et de celles du Capitaine!!!

Plus que 7 jours avant le départ de mon Capitaine et l’avalanche de travail au bureau m’empêche de sombrer dans l’annuelle mélancolie qui me gagne généralement quelque temps avant son départ et les jours qui suivent.

Les premiers jours sont toujours habités par un silence pesant qui recouvre la maison lorsque j’y reviens après une journée mouvementée au bureau. Au fur et à mesure que les semaines « sans » s’installent, le silence devient un havre de paix dans lequel je me réfugie avec béatitude, plus je vieillis. Mais il demeure que je suis toujours un peu tiraillée entre l’envie d’avoir le Capitaine près de moi, et le soulagement qu’il parte naviguer. Je sais que ça le rend heureux, qu’il connaît sa chance mais je dois dire que ce style de vie, même s’il a quelques inconvénients (qui n’en a pas?) répond tant à mes envies de couple qu’à mon besoin de vie solitaire. Il en est de même pour lui.

Fière de penser que notre couple devient plus serein avec le temps. On s’en fait moins pour certaines choses, on n’angoisse plus autant qu’avant pour d’autres. Même si nous avons toujours nos prises de bec sur les mêmes sujets, on arrive à trouver un terrain d’entente qui est plus salvateur. Faut dire que j’ai travaillé fort depuis les deux dernières années sur ma façon de prendre les choses, de mieux gérer mon angoisse et mon stress. Les problèmes de santé ont fait que je n’ai pas eu le choix d’aborder les événements autrement sinon j’y aurais laissé ma peau. Peut-être que lorsqu’on avance en âge, on se déleste d’un tas de bibittes qui nous pourrissent la vie, je ne sais pas…

Une autre chose dont je suis fière est le passage de mon Capitaine dans un rôle de professeur. Après avoir passé les 10 dernières années à tenter de le convaincre de transmettre ses connaissances en navigation, il s’est enfin essayé à donner un cours de radiotéléphonie maritime et il trippe tellement qu’il veut remettre ça à son retour en donnant d’autres cours. C’est que j’ai toujours été persuadée « qu’avec le don vient le devoir », au sens où si on a un talent pour quelque chose, il faut le transmettre et ne pas garder ça pour soi. C’est comme donner au suivant. Je n’ai pas assisté au cours qu’il a donné mais en bonne « moussaillonne » que je suis, j’ai servi de cobaye pour sa pratique (ce qui a rafraîchi ma mémoire car il y avait longtemps que j’avais suivi le cours… et oublié). Je dois avouer qu’un coup la gêne surmontée et la mise en application de quelques conseils donnés, je l’ai trouvé pas mal bon. Il était dans son élément et lorsque quelqu’un parle de sa passion, ça ne peut qu’être intéressant!

Pour ma part, je suis en pleine création artistique : production d’une vingtaine de tableaux depuis presque deux mois, avec l’idée de faire une sorte de mur d’exposition près de l’escalier qui mène au sous-sol. Dès que ce sera terminé, je posterai une photo.

Pour ceux et celles qui veulent connaître le trajet du Capitaine, voici le lien : https://maler999.wordpress.com/cartes/. Par la suite, recherchez sur la page le lien pour le trajet de 2015.

J’irai le rejoindre à Chypre. D’ici là, on se souhaite un été plus clément que fut l’hiver…

Publicités

2 réflexions au sujet de « Femme de Marin 2015-2: Vogue mon petit navire… »

  1. magari potessi avere i suoi insegnamenti!
    sono d’accordo ,
    chi ha un dono cosi’ deve trasmetterlo…buon viaggio Capitano Serge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s