Femme de marin 2014-35: 7e journée à Istanbul – Mange, vis, aime…

Aujourd’hui, visite du Musée naval d’Istanbul. Quand il y a un musée naval quelque part, Serge et moi aimons toujours nous y promener et j’apprends généralement plein de choses en questionnant le Capitaine. Peut-être que certains seront moins intéressés par les photos de cette chronique mais les Turcs avaient l’art de décorer leurs bateaux et c’est de vrais petits chefs-d’oeuvre que nous avons vus aujourd’hui!

Dans un autre ordre d’idées, pour parodier le film de Julia Roberts « Mange, prie, aime », je dirais des Stambouliotes: « Chante, prie, vend, klaxonne ».

A l’appartement, nous avons la télé satellite et j’aime toujours regarder quels types de postes sont diffusés dans un pays car cela donne une bonne idée de la culture ambiante.

Après une semaine d’écoute le soir, sur 224 chaînes disponibles, j’ai répertorié les sujets suivants:
60 postes diffusent de la musique: vidéos-clips à la tonne, émissions où on présentent des chanteurs et danseurs turcs, principalement de musique traditionnelle. Les Stambouliotes (habitants d’Istanbul) aiment chanter. Lorsqu’on se promène dans les rues, on entend régulièrement les hommes chanter. Cependant, je ne peux dire si la nature de leurs chants est religieuse ou non.
Environ 10 chaînes diffusent des émissions de prière. Quand on met le nez dehors, on entend régulièrement les muezzins psalmodier leurs psaumes dans les haut-parleurs installés un peu partout, surtout sur les sites touristiques. Saisissant au début, on finit par s’habituer.
Pas moins de 40 chaînes vous vendent des bébelles de toutes sortes: téléphones intelligents, électronique, cossins, bijoux et autres cochonneries du même genre. Le plus drôle est que c’est souvent le même bonhomme qui annonce en criant presque, de poste en poste. Dans les bazars, on se fait accrocher pour venir voir le stock des boutiques mais rien de vraiment gossant. Mais des bébelles, en veux-tu? En v’là! Trop c’est comme pas assez.
Environ 50 chaînes qui parlent d’affaires publiques et de nouvelles. En Turquie, ça jase et ça discute fort! Compte tenu de la difficulté de la langue, je n’ai jamais pu savoir de quel sujet il s’agissait.
Et ça klaxonne dans les rues toujours bondées de trafic incessant. Quand on déambule, il faut savoir se faufiler entre les voitures ou la constellation de gens qui arrivent dans tous les sens. Les Stambouliotes s’excusent rarement de vous accrocher au passage et c’est parfois irritant. Istanbul est une fourmillière qui n’arrête jamais!
Istanbul est une ville sale. Avec autant d’habitants, j’imagine qu’il n’est pas facile de gérer la propreté de la ville. Par contre, nous avons remarqué que bien des gens jettent leurs déchets par terre en marchant. Vraiment bizarre comme « concept »…

En revenant à l’appartement, nous avons toujours un petit rituel pour ne pas perdre le fil du voyage: Serge télécharge les photos et les classifie pendant que j’écris la chronique du jour. Puis, nous vérifions nos courriels et faisons un tour de piste sur FB. Je viens de tomber sur cet article de Stéphane Laporte qui m’a beaucoup touchée:
http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/stephane-laporte/201408/16/01-4792198-good-night-robin.php. Peut-être est-ce parce que j’ai toujours su que je n’avais pas une bonne chimie naturelle comme Stéphane Laporte et que, toute ma vie, je dois combattre une mélancolie qui me colle à la peau. Peut-être est-ce aussi parce qu’aujourd’hui nous avons appris le suicide de la tante de Serge (79 ans).

En conséquence, aujourd’hui plus que tout autre jour, j’ai envie de vous dire: « Mange, vis, aime ». Simplement…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s