Femme de marin 2014-33: 5e journée à Istanbul – La croisière s’amuse??

Serge cherchait une croisière qui aurait pu nous amener jusqu’à la Mer noire. Hier, nous trouvons le long des quais une compagnie (denturavrasya.com) qui offre des croisières de ce type et nous achetons, ce matin, des billets pour ce qu’ils appellent la « Full Bosphorus Cruise », soit une croisière qui part du port Kabatas et se rend jusqu’en Mer noire. Sur le dépliant, il est indiqué que le bateau arrête au village d’Anadolu Kavagi mais la carte nous montre l’endroit comme étant au début de la Mer noire et le type qui en fait la promo nous confirme même que nous naviguerons dans cette eau.
Le départ étant pour 11h15, nous arrivons un peu avant, achetons nos billets et prenons un thé sur la même petite terrasse où nous avions mangé un délicieux sandwich hier. Pour la modique somme de 20 TL chaque (10 $), nous aurons droit à une croisière de 2 heures sur le Bosphore et d’un arrêt d’environ 3 heures.
L’aller se fait donc de façon relaxe et nous prenons beaucoup de photos des 2 rives qui longent le Bosphore. Puis, nous arrivons au village d’Anadolu Kavagi et Serge, en fin navigateur qu’il est, se rend compte que nous sommes toujours sur le Bosphore et n’avons même pas approché l’embouchure de la Mer noire. Aussitôt débarqués du bateau, Serge se plaint à un des employés que nous sommes supposés nous rendre jusqu’en Mer noire mais que nous sommes loin de notre profit. Un des employés lui répond que c’est juste l’autre côté (lire: pas loin, c’est tout comme si on y était) mais qu’ils n’y vont pas. Se trouvent présents 2 policiers à qui Serge explique ce qu’il en est. Même les policiers lui donnent raison mais on ne peut rien faire. On est pognés là pour presque 3 heures. Grosse ARNAQUE!!!! Je rebaptise donc cette croisière « Full Arnaquus Cruise ».
Nous décidons donc de profiter tout de même de l’endroit mais je dois manger avant tout. On se fait tout de suite happer par un genre de « vendeux de forfaits de restaurants » qui nous promet que parce que c’est nous, il nous fera son poisson à un meilleur prix (mon oeil!). Il nous demande d’où on vient et lorsque Serge lui répond qu’on vient du Canada, il se met à crier bien fort dans la rue: « Viva Français, viva Français » et nous ouvre le passage vers l’entrée du restaurant comme si c’était Jacques Cartier qui venait de débarquer en Amérique et allait rencontrer le grand chef de la place!
On s’installe au 3e étage du restaurant et on nous sert un poisson que je qualifierais de quelconque (Serge a beaucoup aimé le sien et a fini le mien), de même qu’une salade qui n’impressionne personne (tomates, laitue iceberg, maïs et huile).
Un mot sur Anadolu Kavagi. J’ai lu sur Internet, en revenant de l’excursion que c’est l’endroit où les ferrys d’excursions du Bosphore finissent leur voyage (Ça aurait été le fun que je puisse lire ça avant!). Autrefois village de pêcheurs, les habitants se sont convertis en restaurateurs depuis que les touristes y débarquent à flot. J’ai trouvé que c’était un village sans particularité, qui semble vivre du tourisme et de la présence des militaires. Perché au-dessus du village se trouvent les ruines du château Yosos, un château médiéval qui avait à l’origine huit tours massives dans ses murs. D’abord construit par le Byzantins, il a été reconstitué et renforcé par les Génois en 1350 et plus tard par les Ottomans.
Après le dîner, Serge suggère qu’on y grimpe. Après 20 minutes de montée, ma résistance en prend un coup. La chaleur excessive plus le fait que je n’ai pas beaucoup mangé font que j’ai moins d’énergie que je pensais. Nous décidons donc de rebrousser chemin. Plus tard, j’ai lu que pour accéder au château, il faut environ faire 45 à 50 minutes de marche pour s’approcher de la forteresse de la ville. Autrement, les taxis attendent près de la fontaine dans la place, si jamais vous avez envie de dépenser pour aller voir le fort.
Nous nous sommes rabattus sur les quelques boutiques de touristes et y avons trouvé quand même une magnifique assiette décorative avec des motifs turcs.
En résumé, ce n’est pas la meilleure activité que nous ayons faite en voyage mais c’était quand même agréable de se retrouver sur l’eau en une journée si chaude.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s