Chronique du Capitaine 2014-46: Rhodes (Dodécanèse-Grèce) et Marmaris (Turquie)

Me voici à Yat Marine juste à côté de Marmaris en Turquie. C’est ici que je planifie laisser le voilier jusqu’à la saison prochaine. Hier, je suis arrivé trop tard pour les formalités douanières et sans avoir passé les douanes rien d’autre ne se fait. Donc, ce matin à 9h00, je dois rencontrer la personne qui m’aidera pour les douanes, il semble que ça soit le processus ici.

Entretemps, laissez-moi vous parler de Rhodes : jolie ville avec ses fortifications des croisés de la St-Jean, plus qu’imposantes je dois admettre. et la vieille ville à l’intérieur de ses murs. Il faut savoir que Rhodes à une grande histoire qui a commencé bien avant les croisés. L’île était un point tournant pour le commerce entre l’Afrique, l’Asie, la Grèce et l’Italie. Trois de ses ports sont mentionnés par Homère. Cette île a vécu en paix ou à peu près jusqu’à ce qu’elle se fasse saccager par Cassius en 43 AJ, pour ensuite sauter d’un envahisseur à l’autre soit les Byzantins, les Sarazins, les Vénitiens ensuite les Génois qui donnèrent asile aux chevaliers de St-Jean qui devinrent les maîtres des lieux trois ans plus tard. Ensuite, vinrent les Ottomans, suivis des Italiens en 1912, et durant la deuxième guerre mondiale l’île tomba sous le contrôle allemand avant de devenir grecque en 1947. Mais assez d’histoire si ce n’est que cela ressemble un peu à l’histoire de cette région toute entière et qu’un jour, ces guerres finiront peut-être pour de bon?

Revenons à Rhodes que j’ai quitté un peu trop vite, mais étant pressé par le temps, la météo n’étant pas favorable, n’ayant pas accès au port dû au manque de place, je me faisais balloter à l’ancre. Je me suis dit tant qu’à me faire balloter par le vent, aussi bien en prendre avantage et j’ai donc quitté la Grèce après plus de 15 îles ainsi qu’une partie de la côte Ouest centrale ainsi que la Péloponnèse d’Ouest et du Sud, disons que je n’ai pas à me plaindre.

La traversée fut très bien jusqu’à l’approche de la baie de Marmaris avec un vent de travers oscillant entre 21-28 nœuds. Par contre, une fois dans la baie, le vent tournant au Nord fit que l’approche fut plus lente. J’appelle à la marina pour m’annoncer, parfait quelqu’un m’attendra à l’entrée, me dit-on. Ostie! Ils m’attendent oui, pas de place me dit-on. Je leur réponds que j’ai une confirmation par courriel mais même réponse. Je rappelle, on me dit de patienter, je tourne en rond, j’attends, je tourne toujours en rond, fuck-it! Je vais m’attacher après votre bateau, leur dis-je, et oups, les voilà qui sautent dans leur zodiac et me donnent une place. Pourquoi faire simple quand ça peut-être compliqué?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s