Chronique du Capitaine 2014-23: Baie de Navarinon, Methoni (Péloponnèse)

Je voulais aller m’ancrer au fond de la baie de Navarinon et ensuite prendre l’annexe pour me rendre à terre et aller visiter le Neo Kastro (le château de Navarinon) et la Cave de Nestor, comme je m’apprêtais à partir le ciel commençait à noircir. J’ai décidé d’attendre, sage décision, après l’orage, le vent se leva du Sud pour le reste de la journée.

Ce matin départ du port à 6h55, mer d’huile, je me faufile en faisant le moins de bruit possible. C’est plate que la mer ne se réchauffe pas plus vite car la plage de sable à perte de vue est très belle. Je mets le moteur sur l’annexe pour me rendre à terre. Première direction le château de Navarinon. À peine quelques centaines de mètres, une enseigne disant que le château n’est plus sécuritaire et hors limite, grrrr. A moins ils avertissent avant de monter la montagne. Bof, il est tôt, l’air est encore frais et je m’y rends quand même. Àprès 40 minutes de marche et à éviter les grosses araignées qui installent leur toile entre les pins et les milliers de sauterelles, j’arrive, dangereux le château? Je dirais que oui, mais surtout il est plus beau de loin que de proche, il est vraiment en mauvais état. Je redescends par un autre sentier, rien de plus à  voir sinon des araignées.

Maintenant, une autre marche de plus de 45 minutes pour aller voir la cave de Nestor. J’hésite, mais je décide d’y aller. Les dernières 10 minutes de marche dans les dunes de sable de la baie de Voidhokoilia et finalement j’aperçois l’entrée de la cave. Il faut grimper encore, merde ça ne me tente plus. Après avoir pris 3 photos de loin, je retourne au bateau. Quand même content mais est-ce que ça en valait la peine? Je dirais non en tant que je suis concerné.

Je lève l’ancre, direction l’île de Pilos et son trou comme notre rocher Percé, ensuite Methoni avec sa forteresse vénitienne et sa tour turque. Tout cela vient avec son lot d’histoire et de guerre. Cervantès a été retenu prisonnier ici par les Turcs, et qui ne se rappelle pas de Don Quichotte? Le fort Vénitien, lui, fut perdu aux mains des Turcs qui le perdirent aux mains de Beyazid II, qui massacra la population locale, chose malheureusement assez commune à une certaine époque. Il fut repris par les Turcs avant de terminer sous la gouvernance grecque.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s