Femme de marin 2014-17: Ce que j’ai appris de l’éloignement…

J’ai besoin d’être séparé de toi par un désir qu’il m’est impossible d’assouvir d’un claquement de doigts. Tu ne peux pas m’être plus proche qu’en restant ma première destination » Laurent Girerd. Brève apologie de l’éloignement conjugal

 

  • « Le couple moderne, fondé sur le partage de sentiments, est extrêmement récent. Jusqu’au XIXe siècle, le couple est avant tout une institution économique, censée rapprocher, via le mariage, deux patrimoines familiaux » (Florence Mottot). Maintenant que le couple se choisit selon des affinités et des attirances, je trouve qu’il est tout aussi difficile de vivre à deux, sinon plus. On ne sait plus jusqu’où on peut s’engager sans risquer d’y perdre des plumes. On négocie les droits, les devoirs, les contributions de chacun… J’ai appris qu’il faut faire preuve de beaucoup d’humilité et d’ouverture de soi pour former un couple durable.
  • Que l’amour est avant tout un champ de vision et qu’il faut en prendre soin et l’entretenir si on ne veut pas que l’autre sorte de ce champ de vision sans qu’on ait rien vu venir. Et même malgré tous ces efforts, ça peut arriver…
  • Toute relation d’amour est une relation à risques et l’éloignement n’est pas le plus grand risque qu’on peut prendre dans la vie de couple. Le plus grand, à mon avis, est de montrer sa vulnérabilité à l’autre.
  • Qu’on doit toujours avoir de l’admiration pour l’autre malgré les années qui passent et que cette admiration entretient la passion qui prend des visages différents avec le temps.
  • Qu’arrive indéniablement le temps de faire ses propres deuils de la relation idéale, du soi idéal et de l’autre idéal si on veut que le couple continue.
  • Qu’il est normal que les doutes surgissent et que les questions fondamentales se posent. C’est même essentiel à la survie d’un couple. Comme disait Christian Bobin : il faut poser des questions que les réponses ne viendront jamais endormir.
  • Que lorsque la complicité est présente, la distance n’altère en rien le lien qui nous unit à l’autre.
  • Que le Capitaine est quelqu’un de fondamentalement libre au sens où il a sa propre conception de la vie et qu’il est vrai avec lui-même; et que cette attitude a renforcé la mienne.
  • Que pour amener un couple dans la durée, il faut accepter de faire avec ses différences.
  • Que lorsqu’on termine une conversation, il faut la quitter avec des mots d’amour car on ne sait pas ce qui peut arriver dans l’avenir.

10155917_861655277181572_7312092002458656126_n 10325248_861655690514864_1100466139935461996_n 10349014_861655390514894_2871854749448480736_nlove-comic

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s