Femme de marin 2013-31: Impressions à Venise

Avant-dernière journée à Venise. Je ne compte pas samedi car je devrai me préparer tôt le matin pour pouvoir partir sur l’heure du midi. Nous retournons marcher ça et là dans les rues. Le temps est plus clément. Quand Lili avait lu ma chronique sur le contenu de ma valise et qu’elle avait vu que j’apportais mes jeans, elle m’avait demandé si j’avais déjà gelé en été en Méditerranée. Ma chère Lili… je peux te dire que oui, c’était hier, le 26 juin 2013. Il a fait un temps de canard!! Première fois depuis 2008 que je mets des bas et une veste de laine sur le bateau. Je sais qu’à Montréal, vous en gelez un coup! Ici, le temps aussi fait des « free games » : il a fait une chaleur torride (certains jours, ça a monté à 42), suivie de 2 jours de froid humide. Rien n’est permanent sauf le changement…

Durant les vacances, mon chum m’a fait faire un exercice où je devais écrire à chaque jour ce que je mettais. Exercice salutaire qui m’a permis de me rendre compte que malgré les conseils de Lili qui m’ont fait diminuer ma valise de moitié, j’ai encore apporté trop de linge. L’an prochain, j’aurai enfin maîtrisé l’art de faire la maudite valise!

Maintenant, je me balade au bras de mon Capitaine. Je ne me lasse pas de cette ville surprenante par ses petites rues qui n’en finissent plus, telles un labyrinthe. Chaque tournant apporte sa surprise et sa beauté.

Nous allons encore fureter du côté de place St-Marc et nous constatons que les touristes affluent de plus en plus. Il devient difficile de marcher à certains endroits, tant la foule est compacte. La période des vacances est officiellement commencée et ça paraît. Nous nous arrêtons devant les vitrines des grands bijoutiers, Bvlgari et compagnie, et je bave d’envie devant tant de splendeurs. Des escarpins à 1500 euros, c’est commun. A ce prix-là, on n’appelle pas ça des souliers…

 Tout est cher ici, même la camelote souvent. Dans un marché en plein air, nous avons vu des sacoches à 79 euros et plus et je suis sûre que c’était de la contrefaçon. Pour ma part, je préfère les petits marchands itinérants. Souvent, ils vendent des petites robes d’été pour moins de 15 euros. C’est du toc mais ça fait la job pour le temps des vacances. Les plus intéressants ne sont pas dans le quartier historique, mais en périphérie ou sur la plage. Si vous aimez la négociation, ils sont ouverts à ça.

Je prends les derniers clichés de l’endroit et j’ai hâte de commencer mon album photo de l’année 2013. Par contre, je n’ai pas toujours mis en pratique tous les trucs appris dans mes cours de photo. J’en ai des cahiers pleins et je ne me rappelle pas de tout. Bien des photos devront être retravaillées mais c’est pas grave. L’important c’est les sentiments qui restent de ce voyage.

Les petits moments de bonheur à deux, les impressions et les rires échangés, les regards complices et le sentiment de plénitude qui m’envahit quand je pense à la chance que j’ai de pouvoir réaliser de tels projets au fil des années. Quand nous serons vieux et que nous ne pourrons plus voyager, il restera ces albums que nous pourrons regarder ensemble en souriant. Puisse la mémoire demeurer intacte jusqu’au dernier jour…

Quand vient le retour, le décalage n’est pas tant horaire que dans le rythme que la vie quotidienne impose par rapport à celui qu’on adopte en voyage. C’est toujours comme ça. Le stress du travail reprend ses droits et je travaille à essayer de le diminuer. Mais les vacances ont été reposantes et j’ai pu refaire le plein d’énergie. C’est ce que je voulais. Chaque chose en son temps.

Une belle brise parcourt la marina. Le vent est bon et le vin délicieux. Le temps s’égrène, qu’est-ce qu’on en a à foutre de l’heure?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s