Femme de marin 2013-22: Du bonheur d’être Nomade…

7h00 du matin : La marina est si calme le matin; on n’entend que les goélands et quelques bateaux partir pour la journée. Le soleil rayonne et enlève toute l’humidité ambiante. Une heure plus tard, les clochers de Venise fendent l’air de leur son caractéristique. Ca me rappelle mon enfance car chez nous, maintenant, les cloches sonnent rarement. Ici, elles sont encore très présentes…

 Le Capitaine mène une belle vie… et moi aussi. Nous buvons notre café en nous laissant bercer par le bateau. Il porte bien son nom : Nomade. Je m’enorgueillis de l’avoir trouvé il y a quelques années alors que nous voulions le rebaptiser. Quand Serge l’a acheté, il portait le nom de Svenska (i.e. Suédoise). C’est normal, c’est un bon bateau de mer suédois. Mais à chaque entrée dans un nouveau port, cela nous causait problème : il fallait toujours épeler ce nom étrange car les gens ne comprenaient pas et le déformaient. Même chose pour notre adresse courriel. Nous avons cherché un nom qui nous ressemblait, du moins qui rejoignait le projet du Capitaine : naviguer jusqu’en Turquie en s’arrêtant de port en port. De sa nature aussi : un Nomade de cœur avec les pieds bien ancrés dans le cœur de sa belle.

 La liste des noms possibles s’allongeait sans succès quand j’ai vu une toile montrant des Nomades en chemin dans le désert. Le Nomade bouge continuellement, mais il sait où il va. Le Nomade investit en tout sens son domaine de vie d’un mouvement permanent. Ça y était, le bateau serait rebaptisé ainsi. En français comme en anglais (langage international en navigation), ça se dit bien. Voilà pour l’origine du nom du voilier.

 Pour le personnage, le nom lui sied comme un gant. Cela décrit bien un aspect  de sa personnalité : quelqu’un qui se sent bien, qui aime bouger et est curieux de nature, quelqu’un qui se sent chez lui peu importe où il se trouve. Un être bien fait, aux multiples tiroirs : le jour où il ne pourra plus naviguer, un autre tiroir s’ouvrira. Il n’y a pas que ça dans la vie…

 A mon Nomade de Capitaine, à celui qui revient toujours à son port d’attache, à celui qui a élévé seul son fils avec amour et détermination, bonne fête des Pères. Et à ce fils également, qui a pris sous son aile une famille avec une belle Hailey au surplus, et qui aura bientôt un fils à son tour, nous sommes loin mais nous pensons à toi.

charmante attention de Maude pour le Capitaine ce matin

charmante attention de Maude pour le Capitaine ce matin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s