Chronique 2013-34 du Capitaine: Chronique promise

Mercredi  5 juin 2013

6h30, j’ai dormi comme un bébé, je suis tombé endormi sur la banquette en écoutant un film. Il a plu durant la nuit, tout est trempe. Je pars le café et je m’enligne pour les douches. Au retour tout en dégustant mon premier café, je me fais un petit déjeuner copieux, saucisses, fromage bleu, œufs, oignons et ail cru que j’ajoute aux œufs sans oublier le pain croûté que je fais rôtir sur la flamme du poêle. Un saut à la réception de la marina pour une dernière vérification de la météo, on ne sait jamais, ça peut changer vite parfois : calme absolu pour l’avant-midi et une brise de 10 nœuds du Sud pour l’après-midi. Ce sera donc moteur pour Venise. Je ne peux m’empêcher de penser à Venise car depuis le temps que j’en entends parler, je vais la voir enfin de mes yeux.

L’entrée dans la lagune se fait sans problème, mais la mousse sur l’eau est différente de la mousse de mer que je connais, on dirait du savon, bizarre. Ma destination : la marina Fiorita, qui se trouve dans le chenal, mais pour le moment je continue franc Nord car je veux quand même aller jeter un coup d’œil à cette ville avec le bateau…

Le vent se lève, ce qui rafraîchit la température et les bateaux, que dire? Un va et vient continuel, ce qui requiert une attention constante sur le trafic maritime, mais je trouve quand même moyen de prendre quelques photos. Par la suite, je fais demi-tour, direction marina Fiorita, petite marina perdue et tranquille avec service de bateaux pour Venise au 30 minutes.

Arrivé à la marina, je demande à y rester une semaine, on verra si on essaie une autre marina en temps et lieu. Pour le moment, c’est d’ici que j’irai chercher Mado à l’aéroport dimanche matin. Entre temps, je fais les formalités, pas cher à l’exception d’internet qui est 3 euros pour 1 heure continue, 7 euros pour 24 heures. Ce n’est pas acceptable et je demande où je peux trouver un endroit pour acheter une clé internet? L’endroit se trouve  après le 3ième pont. C’est un peu loin mais on me prête un vélo gratuit pour les invités de la marina.  Je prends le premier vélo : un pneu de désoufflé. Ok, on change, oups un pneu désoufflé encore! On prend un troisième, les pneus sont bons, je l’enfourche et je pars. Hum,  les vitesses ne sont pas fameuses, elles vont même très mal, mais c’est mieux qu’à pied quand même. Troisième pont, je vois un bâtiment, serait-ce le gros centre d’achat? J’entre, c’est bien une épicerie. Je demande s’il y a un endroit où je peux acheter une clé internet, oui tout droit vous trouverez, et effectivement je trouve. Service impeccable, et le prix, carte Sim, et deux mois de service pour 34 euros, et le CRTC au Canada qui vient d’accoucher d’un éléphant blanc sur les contrats de cellulaire, je passe!

De retour au bateau, je m’empresse d’envoyer les photos de Venise avec la promesse d’écrire quelques chose et bien c’est le quelques chose J

Bonne journée

Serge

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s