Chronique 2013-27 du Capitaine: Piran, Porec et Umag

Vendredi 24 mai 2013

Lever 6h30 ce matin, le vent souffle déjà dans les haubans, ça ne regarde pas bien. Commençons par partir un café, ensuite l’ordi pour aller voir la météo de plus près, des vents du S, SE d’une vingtaine de nœuds avec des rafales pouvant aller jusqu’à 28 nœuds. C’est pas la meilleure des prévisions, mais je m’en vais vers le nord et à Porec, la marina se trouve au sud de la baie donc protégée des vents annoncés et de la pluie pour agrémenter le tout. Bon, si le vent tombe ici à la marina je pars et s’il vente trop pour faire les approches à la marina de Porec, je me mettrai à l’ancre c’est tout.

À peine la décision prise, il y a une accalmie, je pars le moteur, largue les amarres et me voilà parti, le déjeuner se fera à Porec. Avec le génois déroulé à peine plus de 40%, je fais du 5-6 nœuds. Mis à part la pluie, tout va pour le mieux, quelques gréements de pêche à contourner et je vois déjà Porec. À l’approche de la marina je lance un appel pour leur demander une place pour la nuit et on me répond immédiatement pour me dire de rentrer au deuxième ponton. Quelqu’un va m’attendre et de fait je le vois arriver en même temps que la pluie arrête. Le bateau à peine attaché la pluie reprend. Après un bon déjeuner-dîner, je passe à la réception pour les formalités ensuite je pars pour aller visiter la vieille ville en prenant soin d’apporter mon parapluie. Merde, ma caméra ne veut pas fonctionner! Après quelques heures à essayer de la faire fonctionner, j’abandonne. Il faut dire que depuis mon arrivée en Grèce, elle me donnait des problèmes. Je finis de parcourir la vieille ville mais sans caméra c’est plutôt décevant et j’ai encore quelques endroits à visiter avant Venise où ma conjointe est sensée m’apporter son ancienne caméra, ça n’a pas d’allure d’être ici et ne pas pouvoir prendre de photos! Je trouve une boutique de photographie et j’achète la moins chère des caméras,  une Fuji JV 500. Ca me permettra de me faire quelques souvenirs. Je retourne donc faire le tour de la vieille ville pour prendre quelques clichés, mais j’admets que la température est vraiment exécrable. De retour au bateau ça sera une soirée tranquille ce soir.

Demain on verra pour la météo.

Samedi 25 mai 2013

Vent du SW de 15-18 nœuds, couvert et possibilité d’orage, pas trop pire. Je décide d’aller rejoindre Umag, mon dernier arrêt en Croatie d’ici mon retour vers l’île de Dugi Otok, début juillet. Un trajet moteur et génois de 3 heures car la mer était vraiment roulante et l’air aussi froid qu’hier. J’entre dans la baie d’Umag, la marina ACI sur mon bâbord et le quai municipal au fond de la baie sur mon tribord et c’est là que se trouve la vieille ville. Je sais, les guides nautiques disent qu’il n’y a pas de protection pour les vents du NW au NE, mais Éole est de mon bord et je décide d’aller m’amarrer au quai municipal. Il y a trois autres bateaux ici et c’est tout. Je me fais à manger, ensuite une petite marche pour visiter, joli mais pas plus, je suis un peu déçu car tout a été refait et pas nécessairement avec de la vieille pierre. Les gens semblent attendre les touristes qui se font attendre.

Demain après les formalités avec la police et les douanes, je quitterai la Croatie pour la Slovénie qui est dans l’union européenne, mais lors de mon retour ici en juillet la Croatie sera aussi dans l’union européenne, mais j’imagine qu’ils ne seront pas encore ajustés pour les douanes, je verrai bien. Je contourne la pointe NW de la Croatie pour entrer à Piran, mais ça c’est une autre chronique.

Dimanche 26 mai 2013

Petite navigation de 9 milles et me voici à Piran en Slovénie et avec une belle mer, l’air frais mais le soleil chaud. Il faut dire que la côte slovénienne ne fait que 47 kilomètres donc à peine soit 25 milles marins et ensuite ce sera l’Italie. Mais avant un saut en Italie, je vais faire un arrêt à Koper d’où je planifie aller visiter au moins une grotte. La Slovénie est renommée pour ces grottes, elle aurait même la plus grande grotte connue sur terre.

Mais pour l’instant je suis à Piran, jolie petite ville, où je ne dirais pas que l’influence slave est disparue, mais l’influence Italienne, plus précieusement vénitienne se voit très bien. Quand même une belle différence avec le paysage croate que je fréquentais depuis maintenant 3 semaines. Très petit port mais très fréquenté car c’est un port d’entrée, mais si la marina la plus proche ne se trouve qu’a quelques milles d’ici, les gens arrivant d’ailleurs doivent y faire leur entrée avant de repartir. Personnellement, je suis bien content d’avoir visité cette petite ville au lieu de me perdre dans une grande marina.

Donc demain Koper.

Serge

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s