Chronique 2013-21 du Capitaine: une histoire de batterie…

 

Lundi 13 mai 2013

Hier après-midi après que la pluie se soit arrêtée, nous décidons d’aller faire un tour dans la vieille ville et nous venons de manquer un autobus car il n’y a pas d’horaire. Svein insiste pour prendre un taxi, on appelle. Dix minutes plus tard, nous embarquons dans le taxi et un autre dix minutes après, nous sommes sur le bord des quais. Petit repérage pour commencer :  on vérifie les autobus locaux, les autobus régionaux, le train, l’information touristique, la seule chose que l’agente touristique peut nous informer c’est sur les endroits où coucher ggrgrgr! Nous marchons un peu plus et voici un arrêt d’autobus municipal et voilà le numéro 17 avec son horaire soit un environ au 30 minutes pour le dimanche et encore plus sur semaine. Nous pouvons donc aller arpenter la ville et s’imprégner de sa culture. Assez impressionnant! J’aime bien cette ville il n’y a pas de doute, nous reviendrons demain.

Au matin, je suis à l’ouverture des bureaux du Yacht Club, des gens très gentils. Je règle pour deux nuits et en plus la météo est exécrable aujourd’hui : des rafales de plus de 35 nœuds annoncées. Il y a deux magasins d’équipements bateau, je vais peut-être trouver la batterie de décharge profonde que je cherche depuis la Grèce, ce qui me rendrait vraiment autonome. Pour le moment, je dois gérer mon électricité avec parcimonie lorsque je me trouve où je ne peux me connecter, ce qui est arrivé souvent à date. Le frigidaire et l’ordi ça prend beaucoup d’énergie. Je suis content de savoir qu’ils peuvent m’en commander une et elle arriverait cet après-midi. Parfait, je fais la commande, commande spéciale donc je ne peux la retourner, pas de problème depuis le temps que j’en cherche une! À peine une heure plus tard, on m’appelle pour me dire que la batterie est arrivée. Je me dépêche d’aller la chercher, j’avais juste fini d’enlever l’ancienne. Arrivé au bateau, Svein me donne un coup de main pour amener la batterie dans le carré, ensuite je suis seul car il n’y a pas de place pour deux. Elle est assez pesante, croyez-moi, mais je finis par la mettre à sa place et je fais quelques vérifications. Il y a quelque chose qui cloche, elle ne charge pas bien et je vous passe toutes les étapes que j’ai faites mais suffit de vous dire que j’ai maintenant trois bonnes batteries à décharge profonde et que je n’ai de la place que pour deux plus celle qui me sert à démarrer le diesel.

Je ne suis vraiment pas content de moi, j’aurais dû repérer ce problème au début et y remédier immédiatement, mais bon c’est fait et il ne me reste qu’à trouver un endroit pour installer ma troisième batterie de façon permanente.

Le travail terminé, on part prendre l’autobus pour Split. Arrivés à destination, on embarque dans un tour organisé de la forteresse. La guide est pas mal plus intéressante que notre guide de Dubrovnik.

Il reste plein de choses à voir ici, sans oublier les choses à visiter aux alentours de Split. Je devrai m’y arrêter à mon retour en juillet.

Serge

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s