Chronique 2013-8 du Capitaine: Dédales administratifs, version 2013

Lundi 22 avril 2013

Après 2 heures passées avec la police du port, je dois me rendre au service des Finances pour payer la taxe de séjour pour le bateau en Grèce : 15 euros par semestre par mètres de longueur du voilier. Et ça recommence! Un premier comptoir, on nous sert, le type va parler à sa patronne, il quitte le bureau, va parler à quelqu’un d’autre, il revient, entre de l’information sur son ordi, demande mon passeport, demande les papiers du bateau, appelle sa patronne, parle, parle encore, me redonne mes papiers et me demande de le suivre.

Il donne les papiers de la police à une autre personne qui sort deux formulaire identiques, prend mes papiers, va chercher sa sacoche, fouille un moment dedans et en ressort un stylo, se lève, va chercher quelque chose à manger, du pain je crois, et commence à remplir le 1er formulaire d’après ce qui est écrit sur les papiers de la police, prend le deuxième formulaire et fait de même, en place un sur une pile sur son bureau et me redonne tous mes papiers et m’envoie a un troisième bureau, là, J, il ne me reste qu’à payer, ce que je fais. Le Monsieur est efficace, merci, au revoir.

Nous reprenons un taxi pour retourner à la police du port, un bureau différent. Cette fois-ci, 2 personnes. Elles regardent mes papiers, parlent entre elles, regardent mes papiers encore, parlent encore et encore, l’homme quitte, la femme fait démarrer la photocopieuse et elle attend un bon 2 minutes, ensuite au moins 10 minutes à faire des copies. Je n’ai qu’une dizaine de feuilles dans mon log, cherchez à comprendre! Finalement, elle me redonne le log et mes autres papiers et là, je dois retourner à l’autre bureau. Ils regardent mes papiers (ils doivent y retrouver des messages cachés, ahah) regardent, parlent, regardent, parlent et là les étampes commencent : va en chercher une sur un bureau , oups, il manque  des copies, d’autres photos, copies, d’autres étampes… Maintenant, vu que je quitte mercredi matin, je dois revenir de mardi au plus tôt car il y a un maximum de 24 heures pour faire les procédures.

Nous décidons de prendre avantage du reste de la journée car on ne sait combien de temps nous allons passer dans la paperasse demain. ON arrête donc un taxi et nous lui demandons combien il charge pour un tour de l’île. Nous lui disons que nous sommes intéressés par Paleokastritsa et il nous suggère un tour du nord de l’île. Après négociation des prix, nous acceptons. Nous voilà partis dans un après-midi de bruine pour Paleokastritsa, Lakones, Chorepiskopi, Roda, Kassiopi et un retour sur Corfu en passant par Gouvia. Vous avez pu voir ces jolis endroits sur les dernières photos affichées hier.

Mardi 23 avril 2013

Je quitte vers 8 heures pour la police du port. J’ai le même policier qu’hier. Tout va bien et vite mais il doit quand même consulter ses collègues, mettre quelques étampes, écrire quelques notes et on se dit qu’on se reverra au mois d’août. Maintenant les douanes :  il regarde le transit log pendant au moins 10 minutes, me demande les papiers que la police m’aurait donnés pour lui (ils ne m’ont rien donné) mais au bout du compte ça ne semble pas important. Il garde le log et me dit que lorsque je reviendrai, ce sera un nouveau transit log, puis il m’envoie au bureau des passeports. Les bureaux sont remplis de papiers, 3 personnes y fument et boivent du café. Oh, j’oubliais : ils parlent, me posent des questions, me demandent ma liste d’équipage, ensuite nos passeports, étampent le mien. Comme  Svein voyage avec un passeport Norvégien, ils ne l’étampent pas, me redonnent le tout. Juste une petite question comme ça : s’ils ont été capables de s’organiser avec les bateaux de croisière et les aéroports, ils attendent quoi pour les bateaux de plaisance? Ici la Tva est de 23%, pas surprenant, ils doivent payer tout ce monde à se passer des papiers et des papiers sans arrêt…

Mercredi 24 avril 2013

Départ de Corfu, direction Albanie, mais sur notre route nous allons visiter quelques petites baies et en profiter pour déjeuner quelque part. Notre première baie sera Agni, suivie de Kalami, Koulouras, Ay Stefanos où nous mettons l’ancre pour déjeuner. La dernière baie sera Ormos Vourlias. De là, nous pointerons l’étrave Nord-Est pour Sarande en Albanie qui se trouve à moins de 7 milles de nous. Changement de drapeau puis je hisse le drapeau de la quarantaine que je dois arborer tant que je n’ai pas vu les douanes. Changement d’heure ici : c’est Zulu +1 donc la même heure que Paris et je garderai la même heure tant que je ne reviendrai pas en Grèce.

Serge

Publicités

2 réflexions au sujet de « Chronique 2013-8 du Capitaine: Dédales administratifs, version 2013 »

  1. Salut Serge des Legault-Béliveau. Merci de nous faire partager ces beaux paysages. Tu fais vraiment de belles photos qui inspirent l’artiste peintre.
    Bon souper ou bonne soirée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s