Femme de marin 2012-7: L’anticipation du retour

Je me sens vraiment fébrile cette semaine. Le Capitaine sera là dans 3 jours et je trépigne dans la maison. Au bureau, j’essaie de m’occuper dans mes grands dossiers mais la tête et le cœur n’y sont pas. Le corps est là, dit : « présent », fait ses heures, s’habille pour la circonstance, mais la tête vagabonde entre deux continents et le cœur fait des rebonds quand il croise son regard sur les photos.

Ça fait plus de 8 ans que nous sommes ensemble et j’ai toujours ce trémolo dans la gorge et l’œil agrandi et embué quand je le vois arriver avec ses valises à l’aéroport. Ce plaisir renouvelé ne dément pas : je suis amoureuse, encore et toujours du même homme.

On dit : « Loin des yeux, loin du cœur » mais je crois qu’au contraire l’éloignement renforce les émotions et consolide les sentiments. Essayez ça pendant un bout de temps, vous m’en direz des nouvelles!

En fait, je pense que c’est une question de volonté. Un psychologue avait répondu un jour à quelqu’un qui se demandait s’il aimait encore sa conjointe : « La question n’est pas tant de savoir si vous aimez votre conjointe ou pas, mais plutôt de savoir si vous voulez que ça marche ou pas ».

Tout est dans la façon de voir les choses : Est-ce que je VEUX que ça marche ou pas??? C’est un peu ce que j’ai déjà expliqué dans mon article du 16 avril dernier (https://maler999.wordpress.com/2012/04/16/la-vie-a-deux-a-ses-perils-toutes-les-heures-ny-sont-pas-parfaites-paul-geraldy/). Parce que le décalage le plus important n’est pas le décalage horaire mais celui entre la vie à bord et à terre. Il y a un constant ajustement mais cela permet de renouveler l’engagement à chaque fois. Épuisant? Peut-être parfois, mais drôlement enrichissant.

Et je sais que les retrouvailles apaisées, il y aura une réadaptation à vivre. Ce qui permet de continuer est le fait que ce passage est de moins en moins tranchant avec le temps. Les choses se font plus en douceur. On anticipe les réactions de l’autre et on se trompe de moins en moins.

En attendant, mon petit cœur fait boum-boum et c’est bien comme ça!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s