Visite de Syracuse

Ce matin, nous prenons l’Interbus pour nous rendre à Syracuse. Les chauffeurs ont souvent un chapelet accroché au rétroviseur, ce qui dénote une forte présence de la religion dans ce pays. Serge a déjà visiter l’endroit mais il me dit que ça vaut le déplacement. Cela ne prend qu’une heure et demie pour s’y rendre en bus et un peu plus en train.
La ville est divisée en deux parties : la nouvelle et l’ancienne qui se situe sur l’île d’Ortygia qui est reliés à la nouvelle ville par 3 petits ponts. Nous sommes arrivés par la partie nouvelle qui est fort aérée et belle.
Syracuse a été fondée par les Corinthiens en 734 avant Jésus-Christ. L’île d’Ortygia est le cœur de la cité et c’est là que nous y passons l’après-midi. Toutes les civilisations qui ont laissé leurs marques en Sicile s’y retrouvent.
La place la plus importante est la Piazza Duomo, dominée par de magnifiques façades comme le Sénat et la Cathédrale de style baroque roccoco. Nous irons faire un tour privé de l’île en barque car nous étions les seuls à acheter des billets à ce moment-là. Notre guide dit parler français et anglais mais nous n’avons compris que la moitié de ce qu’il disait et souvent ses réponses n’avaient rien à voir avec nos questions. Pas grave, il était bien sympatique et riait tout le temps. Il nous a amenés visiter des grottes pas mal plus intéressantes que la première (i.e. la grotte Del Smeraldo à Amalfi) et nous avons pu y voir les riches couleurs du corail, les stalagtites et le sel sur les parois donnant une belle couleur mauve. Très beau!
Au retour, nous avons visité le musée Bellomo qui regroupe principalement des œuvres religieuses (peintures et sculptures) datant d’aussi loin que le 5e siècle! Pour terminer, nous avons fait un arrêt au Pub Vecchio pour une petite bière et un capuccino, pub qui s’ouvre sur une charmante terrasse à l’arrière toute fleurie. Ça faisait bizarre d’y entendre du jazz, ce qui tranche avec la musique habituelle dans ce coin de pays.
Ce qui est étonnant en Italie et en Sicile, c’est que la plupart des commerçants n’ont pas la monnaie. Munissez-vous donc de petit change!
Afin de ne pas manquer notre bus de retour, nous avons dû faire une marche rapide d’une bonne vingtaine de minutes sous un soleil de plomb. En juillet et août, le temps doit être suffocant! C’est une des places les plus chaudes que j’ai visitées à date.
Syracuse : une ville séduisante et chaleureuse, un arrêt à ne pas manquer!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s