Rome: Basilique St-Pierre et Colisée

Après une bonne nuit de sommeil, nous débutons la journée en visitant la Basilique St-Pierre et le Vatican. Nous arrivons sur place vers 9 heures du matin et déjà il y a une file d’attente d’au moins 1 km. Un peu découragés, nous prenons notre place dans la file mais nous sommes surpris qu’elle avance aussi vite. Vingt minutes à peine pour se rendre aux portes de la Basilique et nous voilà déjà entrés, après avoir passé par des détecteurs de métal. Je comprends aisément que la sécurité du Vatican est primordiale pour les Italiens. Nous entrons enfin dans la Basilique. Vraiment impressionnant! Du marbre à profusion! Je suis ébahie de toute la créativité dont ont fait preuve les artistes du temps pour sculpter autant d’œuvres d’art. Tout est d’une perfection et d’une richesse rarement vues. Aux abords de la Basilique, de nombreux quêteux sont actifs. Parfois, c’est difficile de fixer son regard sur un deux comme par exemple, un homme sans mains qui quête à genoux et chantant une litanie dont je ne comprends pas le sens. Ici, l’art religieux fait fortune. Il n’est pas rare de voir une simple petite croix se vendre 80 euros. Par contre, les nombreux souvenirs de pacotille aux abords des sites sont légion. Nul doute qu’ils ont dû passer par la Chine pour la fabrication. On retrouve les mêmes façons de faire partout dans le monde. Outre un petit aimant à mettre sur le frigo pour augmenter ma collection, rien n’a notre faveur pour ce qui est des souvenirs.
Nous poursuivons notre visite en se rendant au fameux Colisée de Rome et nous arrêtons dîner devant l’imposante structure. Après avoir avalé une salade de saumon et de fromage de chèvre insipide et une pointe de pizza vraiment très ordinaire au goût, nous allons faire de nouveau la file pour entrer sur le site du Colisée. L’attente est longue et le prix un peu élevé, tout ça pour voir uniquement des ruines que nous pouvons très bien photographier sous tous les angles de l’extérieur. Par la suite, nous allons visiter le Musée Capitolini qui se trouve tout près de l’imposant Musée de l’immigration italienne que nous irons visiter demain. Nous poursuivons notre visite en tentant de trouver la fameuse fontaine de Trévi. Après une demi-heure de marche au travers des rues, nous sommes sur le point d’abdiquer lorsqu’enfin nous trouvons le chemin vers la fontaine. Nous ne serons pas déçus puisqu’elle est impressionnante et majestueuse.
Partout dans la ville, les carabinieri (i.e. gendarmes) se retrouvent. Certains ont même une mitraillette à la main et ça semble tout ce qu’il y a de plus normal ici. De retour à notre hôtel, nous prenons une bonne douche et décidons d’aller souper au petit restaurant juste en face de l’hôtel où la jeune serveuse nous offre un accueil des plus chaleureux et charmant dans un anglais impeccable. Le souper était à se rouler par terre tellement il était bon : poisson et salade de tomates, parmesan et vinaigre balsamique pour moi et calmar et crevettes pour le Capitaine. Un vrai délice! Une journée fort bien remplie sous le soleil italien qui s’achève. Demain sera notre dernière journée à Rome puis nous partirons à la conquête de la côte ouest italienne en voiture jusqu’au sud pour rejoindre Nomade II.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s