Chronique 2012-15 du Capitaine: Arrivée à Palerme

Debout à 6 heures, revérification de la météo, bon vent d’ouest-nord-ouest jusqu’à 26 nœuds sur l’heure du midi mais toujours dans la bonne direction, it’s a go!

Déjeuner, départ moteur, contact avec le port pour les avertir que nous quittons le port et marche arrière. Aussitôt hors de la protection des brise-lames, la vague se fait sentir mais rien de terrible. En moins de 30 minutes, nous aurons contourné la pointe nord-ouest de la Sicile, direction est maintenant. Le vent et les vagues nous montrent le chemin, ces vagues qui atteindront plus de 2 mètres par moment et des vents déclenchant mon alarme une seule fois quand même, alarme à 35 nœuds. Nous faisons bonne route et malgré un ciel couvert, la côte est d’une telle beauté!

Palerme en vue. L‘entrée du port que nous devons prendre est repérée, moteur, voiles descendues et enroulées, défenses et amarres à poste. L’idée est de faire le plein de diesel en arrivant car nous naviguons sur un fond de réservoir. Premier arrêt : pas de diesel, seulement de l’essence. C’est la première fois que cette situation se présente. On nous offre une place à quai pas trop loin pour 40 euros par jour, mais la protection des vents n’est pas ce qu’il y a de meilleure. Nous déclinons, trouvons un autre endroit avec cette fois du diesel mais ils attendent un traversier et nous disent de repasser le matin. Ils ouvrent à 8 heures. Vu que notre prochaine destination sera à moins de 20 milles d’ici et que nous n’aurons pas à partir tôt, ça me va.

Donc nous partons à la recherche d’un ponton un peu mieux protégé. Ici, tout semble familial. Les gens te font signe d’un ponton ou du quai pour t’offrir une place, mais nous voulons nous rendre au bout du port pour commencer, question de voir ce qui s’y trouve et peut-être une meilleure protection des vents, car ils annoncent des vents encore plus forts pour mardi. Rien d’intéressant, la marina ne nous répond pas, on rebrousse chemin et nous acceptons une place à quai avec la famille Grilizzi, qui nous avait été recommandée par Andreas, un Norvégien que nous avions rencontré à Sciacca sur son magnifique bateau de bois.

Ce soir, nous ferons une petite marche en  ville et retour au bateau. Nous devrions commencer l’installation de mon guideau que j’ai acheté à Malte. En espérant avoir complété pour les îles éoliennes, mais on verra bien en temps et lieu.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s