Ca se corse…

Pour être en peine d’amour, il faut pouvoir dire que nous avons été en amour, ce qui n’est pas notre cas avec la Corse. Comme nous n’avons pas eu le temps de tomber en amour, nous dirons plutôt que nous vivons une grande déception. Celle, dans un premier temps, de ne pas avoir été prévenus d’aucune façon que nous étions en basse saison, et celle, dans un deuxième temps, de faire face à la rareté de nombreux services dont le service à la clientèle.

 

Hier était jour férié et qui dit férié en Corse dit férié. Lorsque nous avons été prendre l’apéro sur le bateau de Marc, Geneviève, Jean-Marie et Marielou, ils nous ont conseillé d’aller visiter le musée Fesch, 2e musée en importance après le Louvre pour ce qui est de la collection de peintures italiennes. On se dit que ça va nous aider à supporter le suspense de savoir si nous pourrons faire une excursion jeudi.  On arrive au musée et surprise, il est fermé!! On se rabat sur une minuscule glace vendue au prix fort et une promenade en bord de plage dont vous pourrez voir quelques photos. Je reviens au dossier Excursions.

 

Nous apprenons, à notre grand étonnement, que nous sommes en basse saison. Aucun des guides touristiques que nous avions achetés ne mentionnaient ce fait. Bien que dans certaines régions de la Corse, plus au nord, la saison touristique soit commencée, il demeure qu’elle débute plutôt en juillet (souvent vers le 15) et août. Quoi? Deux mois seulement? Le préposé aux bus acquiesce que c’est plutôt minable lorsque je lui dis qu’ils ont un pays méditerranéen qui a tout ce qu’il faut pour exploiter son potentiel touristique à l’année mais qu’ils ne le font que 2 mois par an. Pourtant, il y a des tas de touristes dans les rues. Nous nous dirigeons vers un autre kiosque pour obtenir la liste des hôtels et hébergements et le type nous indique de faire attention car la majorité des hôtels sont fermés présentement. My God!! C’est quoi ce pays de fou? Au Québec, le tourisme est possible à l’année et pourtant nous avons un hiver froid par moments. Comprends pas….

 

A un café qui vend des tickets de bus pour aller à Bonifacio et que nous voulons avoir pour jeudi qui vient (oui, il y a des jours précis pour les excursions et beaucoup ne commencent qu’à la fin juin), ceux-ci nous répondent que rien n’est sûr car s’il n’y a pas assez de monde, le tour sera annulé. Comme nous sommes les 2 premiers  intéressés à se manifester, nous doutons que dans un jour, l’autobus  se remplira. Lorsque je demande ce que font les autres touristes, on me répond qu’ils vont à la plage ou louent une voiture. En d’autres termes, « débrouille-toi et le ciel t’aidera ».  L’Office de tourisme n’est pas plus éloquent sur la chose, que des réponses vagues et pas très stimulantes.

Le train ne va pas à Bonifacio. Si les tours en bus ne fonctionnent pas jeudi, nous devrons songer à louer une voiture car ils annoncent du temps moche pour les prochains jours.

Curiosité de la journée : en nous promenant dans les rues, nous apercevons dans la vitrine d’une agence de voyage, une offre pour le Canada, un voyage de 14 jours en septembre prochain (voir photo à agrandir). L’annonce dit : dîner de smoked meat dans une cabane à sucre et dîner de homard à Niagara.  Trouvez l’erreur….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s