De Girolata à Porto Ota

Ce matin, Serge est arrivé à Cargèse, petite commune située à près de 35 km « à vol d’oiseau » au nord d’Ajaccio. Il appert donc que Serge aura le temps de se rendre à Ajaccio pour mon arrivée en fin de semaine prochaine. La Madame commence à avoir pas mal hâte de retrouver son Capitaine !!!

On se parle à tous les jours (maintenant, avec la clé 3G, les communications se sont améliorées) et on se dit combien on est privilégiés d’avoir ce type de vie, mais aussi de s’avoir mutuellement dans nos vies. Où d’autres verraient une contrainte ou un empêchement au couple, nous y voyons une occasion d’épanouissement mutuel et d’appropriation de son propre espace, une façon de garder son intégrité dans le couple. Oui, je suis celle qui est dans « l’attente du retour » mais cette attente n’est plus destructrice. Elle sert de terrain fertile pour nous empêcher de tomber dans la routine.

Eh oui, il faut savoir trouver le bonheur dans la distance. Aucune vie n’est parfaite, certes, mais une chose est sûre, ma vie avec le Capitaine n’est jamais ennuyeuse!

Voici des photos d’un charmant petit endroit, soit Porto Ota.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s