Aurait-on un petit penchant pour Pise?

Serge a pris le train pour Pise aujourd’hui : 2,40 euros, c’est vraiment donné. Côté transports, nous aurions avantage à apprendre des Européens car même s’il y a des retards parfois (rien n’est parfait!), il demeure qu’ils sont réellement en avance sur nous. La marina où se trouve Nomade II est à environ 45 minutes de Pise. Serge a été un peu déçu de Pise qui, à son avis, manque d’attraits, mis à part la cathédrale et la tour. Tout n’est pas vraiment entretenu. Serge est également allé à Lucca qui se situe à l’est entre Pise et la marina de Viareggio. Voici des informations prises sur le Net concernant ces deux villes :

Pise (en italien Pisa) se situe au centre ouest de l’Italie. Elle s’étend sur les deux rives du fleuve Arno, à quelques kilomètres de la côte tyrrhénienne et compte aujourd’hui environ 92000 habitants. La ville de Pise est chef-lieu de la province de Toscane ainsi qu’un siège archiépiscopal. Elle fait partie des plus importants centres culturels d’Italie.  La ville conserve en effet un riche patrimoine artistique, une originale réélaboration médiévale aux influences islamiques, lombardes et locales. La ville possède de nos jours un centre universitaire très prestigieux. Son économie s’appuit majoritairement sur le secteur tertiaire (services,tourisme, informatique) auquel s’ajoute l’industrie textile, de vitrerie, pharmaceutique, chimique et mécanique. La tour de Pise est loin de résumer à elle seule la richesse de Pise. Cette ville possède beaucoup de charme avec ses immeubles Renaissance de brique rose, ses croix du Languedoc et son fleuve qui la traverse. Sur le Campo dei Miracoli, la tour de Pise fait partie d’un très joli ensemble avec le Duomo, le Battistero, le Campo Santo et deux musées.

Lucca (Lucques) est une ville très ancienne. C’est ici en fait que l’on retrouve les premières traces de la ville dans une citation de Jules César, qui, en 56 av. J.-C, y organisa une conférence.  C’est une ville fortifiée avec un grand nombre de monuments historiques, principalement des églises, mais aussi des villas et des palais comme le palais Pfanner et son célèbre jardin. La totalité du Centre Historique est intacte et remonte à 1200, mis à part quelques interventions réalisées aux alentours de 1900. L’ensemble architectural de la ville et ses structures lui donnent toute sa beauté et sa particularité. Les Remparts du XVIème siècle qui entourent le centre historique de Lucques, en plus d’être en parfait état de conservation, offrent une splendide avenue arborée d’environ 4 km, que l’on peut parcourir aussi bien à pied qu’en bicyclette, le parcours étant alterné par 11 Bastions (Baluardi) réalisés pour la protection des Remparts et des Portes d’entrée de la ville. L’enceinte fortifiée existant actuellement est la quatrième, la dernière située entre les fortifications dont s’est dotée Lucques au cours des siècles pour se protéger contre les invasions barbares. Le premier rempart fut le rempart romain qui remonte au IIème siècle av. J.-C. Au XIXème siècle, la duchesse Marie Louise de Bourbon chargea l’architecte royal Lorenzo Nottolini de transformer de façon définitive les Remparts pour créer la promenade publique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s