Arrivée aux Açores dimanche soir

Si la tendance et le vent se maintiennent, nos équipiers du Nomade II devraient arriver à Sao Miguel dimanche soir. Pour eux, et pour tous ceux qui ont le courage de naviguer en haute mer, j’aimerais dédier des extraits de deux poèmes de Walt Whitman (Sea symphony – IV. Les explorateurs, et Ô Capitaine, mon Capitaine). Nos pensées vous accompagnent:
 

Partons, ô mon âme! Lève l’ancre à l’instant!

Coupe les amarres – hâle les bouts – largue une à une chaque voile!

Prends le large – ne mets le cap que sur les grands fonds!

Téméraire, ô mon âme, dans tes explorations, moi avec toi et toi avec moi,

car nous sommes en partance pour ces lieux où aucun marin n’a encore jamais osé aller;

et nous risquerons le navire, nous-mêmes et tout le reste.

Ô mon âme valeureuse!

Oh, vogue, vogue plus loin!

Ô joie audacieuse mais sûre! Les mers ne sont-elles pas toutes de Dieu?

Oh, vogue, vogue plus loin!

 

Ô Capitaine! mon Capitaine! fini notre effrayant voyage,

Le bateau a tous écueils franchis, le prix que nous quêtions est gagné,

Proche est le port, j’entends les cloches, tout le monde qui exulte,

En suivant des yeux la ferme carène, l’audacieux et farouche navire.

                                                    WALT WHITMAN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s